Il va falloir se faire une raison, Evelyne Delhia ne nous aime plus … c’est donc pluie, pluie, bruine, pluie, brouillard, pluie, bruine au programme …

Intervient alors le cruel dilemme du motard ; s’infliger l’insoutenable torture mentale que sont les transports en commun et les interminables bouchons en voiture ou chevaucher sa monture mais en s’équipant beaucoup plus lourdement …

Cela fait plusieurs années maintenant que j’ai choisi de parcourir mes 60km quotidiens en 2 roues quelles que soient les conditions climatiques !

Mon trajet mixant, ville, périphérique et autoroute, plus les années passent, moins je porte de casques JET … (surtout en hiver).

C’est indéniable, un casque intégral est plus sécurisant, fatigue moins et plus silencieux.

Si la majorité de l’année les BELL MOTO 3, CAST MT2, DMD 75, etc … font parfaitement le job, c’est quand les températures descendent sérieusement et que la pluie devient régulière que les choses se corsent …

Parce qu’hiver n’est pas forcément synonyme de nez et yeux qui coulent lamentablement au guidon, je me suis donc mis à la recherche d’un casque « sérieux » (c’est à dire avec une visière) et avec un vrai look me permettant de rouler à vitesse élevée dans de bonnes conditions.

Après l’essai du Biltwell Lanesplitter je me suis logiquement tourné vers la marque de casques américaine Simpson et son VENOM.

Contrairement au mythique BANDIT dont il est inspiré le SIMPSON VENOM est quant-à-lui homologué ECE 2205 et donc ENFIN utilisable en toute légalité sur nos routes.

 

La prise en main du Simpson Venom 

Une fois en main le nouveau Simpson Venom surprend agréablement par sa finition et la qualité de sa fabrication (indiscutablement supérieure à celle du LANESPLITTER).

Les aérations sont nombreuses et esthétiques, les joncs de finition en caoutchouc donnent un aspect très qualitatif, la visière multiposition se plaque contre un joint qui assure l’étanchéité avec la calotte du casque, le casque comporte même un écran solaire actionnable par une commande extérieure,au début je trouvais ça très « Papa BM GS » mais c’est finalement d’une efficacité redoutable.

Simpson venom test avis prix acheter homologue france

Simpson venom test avis prix acheter homologue france

Simpson venom test avis prix acheter homologue france

Simpson venom test avis prix acheter homologue france

Simpson venom test avis prix acheter homologue france

La housse de transport est plutôt esthétique mais fabriquée en matière nylon plutôt cheap, Dommage !

SUR LA TETE 

Il faut savoir que la marque propose 2 tailles de coques (petite pour les tailles XS, S, M et normale pour les tailles L, XL , XXL …………). A note que sur les petits gabarits, l’effet « tete d’ampoule » sera visible. Le Simpson Venom ne brille pas par la finesse de sa coque.

Bien que le casque en M soit à ma taille, lors des 3-4 premières utilisations on se sent assez compacté avec une pression importante sur les joues (non, ce n’est pas mon premier casque neuf et les mousses finissent toujours par se tasser un peu mais ici cela serre suffisamment pour le mentionner). Le phénomène se réduit nettement après une quinzaine d’heure d’utilisation …

Le poids du casque est relativement contenu pour un intégral comportant visière et visière solaire, merci à la coque en fibres tri-composites MAXX-3C (mélangeant fibres de verre, fibres de carbone, fibres de carbone / kevlar), poids environ 1250gr.

Le champs de vision est très très convenable et la visière se verrouille dans 3 position et peut même se « locker » pour ceux qui souhaitent aller très très vite.

Une bavette anti-remou (démontable) est enfin présente au niveau de la gorge.

Sous ses airs de brute ce casque est technique et étonne par sa bonne qualité de fabrication et sa technicité !

 

SUR LA ROUTE 

Il est 19h, il fait nuit et 4.5°c, mon trajet est composé de 30km d’autoroute, d’interfiles et de périph en heure de pointe et cette petite bruine foireuse qu’on connait tous tombe depuis ce matin, bref, les conditions parfaites pour faire de la moto …

Du coup, je choisis la facilité et décide de faire le trajet en Triumph Tiger 800 … on est haut perché , on dispose d’anti-brouillard, de poignées et d’une selle chauffante et d’un pare brise haut … de toutes façons je savais bien que rouler sur un truc pareil allait se payer tôt ou tard…. il y a toujours une justice !

Je démarre donc ma moto, parcoure un petit kilomètre visière entre-ouverte pour rejoindre l’autoroute et m’élance enfin à grande vitesse dans le trafic nocturne visière fermée …

30 ou peut-être 45 secondes plus tard les choses se corsent, malgré la ventilation du casque produite par la vitesse, de la buée commence à se former … 1min plus tard la buée est tellement importante sur la visière que je suis obligé de m’arrêter sur la bande d’arrêt d’urgence (presque à l’aveugle), évidement j’étais sur la 3ème voie de gauche , effectivement avec des gants d’hiver la visière même non « lockée » est quasiment impossible à ouvrir en marche quand on a pas l’habitude … bref je fini mon trajet la visière ouverte de 3cm … question de survie !

Certes les conditions étaient probablement les pires en termes de favorisation de la buée, mais j’ai été plus que refroidi par cette première mauvaise expérience même si l’on m’avait prévenu qu’un pinlock était fortement recommandé.

=> AVEC UN PINLOCK

J’investis donc dans un pinlock qui se pose en moins d’une minute grâce à une visière se démontant ultra facilement grâce à un principe de boutons pression et à de petits ergots repères situé dans la visière et qui permettent de caler parfaitement le dispositif anti-buée sans possibilité de se louper !

Une fois installé, le problème de la buée disparaît tout bonnement même par températures négatives (mais peut persister néanmoins sur l’cran solaire rétractable).

Simpson venom test avis prix acheter homologue france

Simpson venom test avis prix acheter homologue france

On a alors entre les mains un casque redoutable, avec un look atypique et méchant,  correctement isolé phoniquement, plutôt léger, bien fini, et qui permet de rouler vite, voire très très vite sans avoir la larme à l’œil ni goutte au nez tout en étant accessible …

Je porte désormais le SIMPSON VENOM en daily (avec un pinlock donc) et n’ai pas encore trouvé mieux en termes de rapport / look / sécurité / finition / prix, le Biltwell Lanesplitter certes un chouilla plus vintage en termes de look est clairement loin derrière en termes de prestations globales pour ceux qui se posaient la question.

Simpson venom test avis prix acheter homologue france

 

Justement parlons-en du prix , on trouve ce casque dès 349€ selon les modèles (et même à moins avec des codes promos réguliers ici) et il existe même un sublime modèle FULL CARBONE proposé à 499€, des prix plus que contenu donc ! + 29€ de PINLOCK obligatoire !

Le SIMPSON VENOM est disponibles en plusieurs coloris (certes un peu tristes) et avec un choix de visières teintées plutôt radicales qui vous permettront entre autres de masquer le système de pivot du casque pas franchement jojo …