La marque Merlin est l’une des rares à proposer des blousons moto aussi novateurs pour ce prix. Ces différentes technologies sont la toile cirée, la membrane Reissa et les microcapsules de la Nasa «l’Outlast ».

Alors pour cet essai il fallait braver le froid, la pluie et la gadoue !

MERLIN Hamstall-test-avis-vintage-moto-look-coton-ciré-CE-protection-Merlin-blouson-jacket-cuir-Outlast-

MERLIN Hamstall-test-avis-vintage-moto-look-coton-ciré-CE-protection-Merlin-blouson-jacket-cuir-Outlast-

Si vous suivez 4H10 régulièrement (et j’espère bien !!) vous avez surement remarqué que l’on a déjà parlé de Merlin il y a quelques mois. Nous étions ravi de ce blouson, bien coupé, étanche (vraiment étanche) et au prix modéré.

Et puis ce que l’on a particulièrement apprécié avec Merlin est que la marque n’a pas besoin de s’inventer une histoire… Les mecs n’en ont rien à faire et disent clairement :

 » Nous notre marque elle est toute jeune. Par contre ca fait des années que l’on évolue dans le milieu textile moto. On sait ce qui est bien et l’on choisit de mettre le maximum de ses éléments, tout en gardant un prix de vente juste ».

La Hamstall se veut comme une veste plus moderne à la fois par la coupe plus ajustée mais aussi par sa technologie Outlast….

Autant vous dire que les promesses étaient hautes : 

La toile cirée (protection contre le vent) :

Cette toile cirée est développée par l’entreprise Halley Stevensons®. Elle nous vient des marins écossais au 15e siècle. Ces pécheurs de Harengs ont commencé à traiter les voiles de leurs bateaux avec de la graisse de poissons pour les rendres imperméables, moins lourde (que pleine d’eau) et surtout efficace contre le vent.

Ces marins étaient les précurseurs de la toile ciré que nous connaissons aujourd’hui et heureusement ils n’utilisent plus de harengs pour en faire !

Le Reissa (imperméabilité) :

Le Reissa est un matériau avec une membrane respirante et imperméable à l’eau. Croyez-moi vous resterez au sec. Par ailleurs, cette membrane apporte aussi une forte résistance au vent et au froid.

L’Outlast (la température) :

L’Outlast est une technologie qui nous vient de la NASA, c’est d’ailleurs la raison pour laquelle vous avez le logo de la Nasa à l’intérieur du blouson (la classe). Dans cette doublure vient se cacher des microcapsules de gel qui permette la régulation de votre température. Les gels stockent l’excès de chaleur et le libèrent pour maintenir votre corps à température naturelle pour un confort optimal durant toutes les saisons.

MERLIN Hamstall-test-avis-vintage-moto-look-coton-ciré-CE-protection-Merlin-blouson-jacket-cuir-Outlast-

MERLIN Hamstall-test-avis-vintage-moto-look-coton-ciré-CE-protection-Merlin-blouson-jacket-cuir-Outlast-

Alors ce blouson est-il à la hauteur ? 

Protections : 

D’un point de vu de la sécurité elle est fournie avec des protections souples CE pour les coudes et épaules, vous êtes donc en sécurité. Par contre, bien qu’il est un emplacement pour une dorsale, celle-ci n’est pas vendu avec.

MERLIN Hamstall-test-avis-vintage-moto-look-coton-ciré-CE-protection-Merlin-blouson-jacket-cuir-Outlast-

Les aspects pratique :

Les poches ? Ce blouson à deux boutons pressions au niveau du col qui vous permettent de mieux vous isoler du froid.

Une poche sur le torse est assez pratique et permet d’y caler son portable ou ses papiers. L’intérieur (et la doublure) ont également des poches zippées pour ne rien perdre. Par contre celle sur l’avant-bras est utile juste pour glisser une carte bleue et peu pratique à l’usage…

Très bon point par contre, la doublure n’est pas qu’un gilet mais a aussi des manches. Autant vous dire que lorsqu’il caille, vous avez chaud !MERLIN Hamstall-test-avis-vintage-moto-look-coton-ciré-CE-protection-Merlin-blouson-jacket-cuir-Outlast-MERLIN Hamstall-test-avis-vintage-moto-look-coton-ciré-CE-protection-Merlin-blouson-jacket-cuir-Outlast- MERLIN Hamstall-test-avis-vintage-moto-look-coton-ciré-CE-protection-Merlin-blouson-jacket-cuir-Outlast-

A l’essai:

Tout d’abord, la coupe. La Hamstall est la veste de chez Merlin la plus fittée. Entendez par la, que pour les petits gabarits comme moi (1m74,70kg), généralement, quand c’est pas un cuir de fou, je ressemble à un gremlins (ou un troll..).

Pas avec la Hamstall. Les protections ne vous donnent pas les épaules d’un déménageur et comme elle est ajustée sur les flancs, votre corps d’athlète est mis en valeur 🙂

Sur une moto comme la Thruxton, qui a une position sur l’avant, la veste ne serre pas aux niveaux des articulations et vous etes à l’aise pour rouler. Des pattes permettent de l’ajuster aux poignets et à la taille.

Et sur le long terme :

Si à nouveau vous suivez 4h10 :), vous avez vu que je suis parti récemment en Equateur. Avant le voyage ma question principale était : Comment etre bien équipé sachant que je ne peux avoir qu’un petit sac ? 

Pour le bas, mon choix était sur depuis longtemps. Les Uglybros sont parfaits pour ca. Ce fut donc facile.

C’est à ce moment là, que j’en ai parlé à Merlin et qu’ils m’ont proposé la Hamstall (d’ailleurs avec confiance, ils étaient sur d’eux !). En effet, une des principales contraintes est que là bas, vous pouvez etre au niveau de la mer avec 25° le matin puis passer la cordillère des Andes en début d’après midi avec une température avoisinant les 5°.

Je m’embarquais donc pour l’autre bout du monde, prêt à faire 2000km avec un équipement que je ne connaissais pas.

Mon verdict après ces 2 semaines ? Je n’aurais pas pu trouver une meilleure veste. Et je dis ca en toute franchise.

J étais bien dedans. Quand le froid arrivait, en 10 secondes la doublure était mise et surtout la membrane Reissa me coupait du froid glacial. Petite dédicace a mes compagnons de route, qui accouraient quand la pluie arrivait (et quand je dis pluie en Amazonie, j’ai envie de dire déluge…). Moi, peinard, je savais qu’elle allait faire le job, et elle le faisait.

Avouons tout de même une limite à cette veste. Quand les températures dépassent les 25/30° à moins de rouler à bon rythme, vous allez avoir chaud ! Elle manquera de réspirabilité lors des fortes chaleurs. Ceux qui ont déjà roulés avec un cuir en plein été, savent de quoi je parle !

Concernant l’entretien, il est possible de la re-waxer. Chose que je n’ai jamais faite malgré les kms passés…. Il suffit d’un coup d’éponge légèrement humide pour enlever les taches.

MERLIN Hamstall-test-avis-vintage-moto-look-coton-ciré-CE-protection-Merlin-blouson-jacket-cuir-Outlast-

MERLIN Hamstall-test-avis-vintage-moto-look-coton-ciré-CE-protection-Merlin-blouson-jacket-cuir-Outlast-

MERLIN Hamstall-test-avis-vintage-moto-look-coton-ciré-CE-protection-Merlin-blouson-jacket-cuir-Outlast-

Conclusion de la Merlin Hamstall :

Vous savez dans votre garde robe, il y a les vestes que vous mettez pour le look de tueur (ne nous mentons pas, tout le monde le fait). Dans ce cas là vous allez piocher (pour ceux qui peuvent… j’aimerais tellement pour ma part) sur un Lewis Leather, un Roars ou encore un Angry Lane.

Et puis il y a cette veste que vous mettez car vous savez qu’elle a un look cool meme en dehors de la moto, que si vous vous bourrez vous etes protégés, et que comme vous etes un poissard, il va forcément se mettre à pleuvoir…

Cette veste c’est la Merlin Hamstall.

Mais là, arrive la douloureuse. Oui la question du prix. Forcément un produit comme ca, ca se paye.

Mais souvenez vous de ce que je vous ai dit en début d’article. Merlin ce sont des produits techniques à des prix modérés… La Merlin Hamstall est à 299 € ! BOUM !

Ou la trouver ?

Comme notre objectif dans notre e-boutique est de vous faire découvrir des produits d’exception, inédits ou encore au rapport qualité-prix excellent, la veste Merlin Hamstall se devait d’y figurer.

Elle est disponible LE SHOP 4H10 en OLIVE et en NOIR

 

Pour la taille, si vous hésitez entre 2, préférez celle du dessous pour etre bien ajusté.

Merci à Charles Seguy pour les photos et Gotz Goppert 

Pour la BMW qui passe partout, c’est celle ci : R65