Aller au contenu principal
Test ROYAL ENFIELD Classic 350 : Simple et Efficace
Motors

Test ROYAL ENFIELD Classic 350 : Simple et Efficace

John -

Les beaux jours reviennent. Et les essais motos également. Le constructeur anglais devenu indien, Royal Enfield, nous a convié à une journée express près d’Avignon. Au programme, la tant attendue Classic 350.

Royal Enfield Classic 350 : Pourquoi ?

C’est vrai que l’on pourrait se demander, à l’heure où les chevaux (les 20,2ch de la Classic font sourire) et le couple sont en permanentes augmentations, pourquoi Royal Enfield décide de passer sa 500 en 350 ? 

Et bien n’oublions pas que Royal Enfield, a produit plus de 3 millions de classic (et oui !) depuis 2008, principalement dédiées aux Indiens. Et forcément, quand ce business en fait un des plus gros constructeurs mondiaux, en terme de volume, les ingénieurs sont à l’écoute.

Là bas, la Royal est la moto du peuple. Et la legislation impose une taxe pour les plus de 350cm3 les jugeant comme « grosse cylindrée ». Vous aurez donc compris ce choix stratégique pour continuer d’en écouler des wagons entiers à des milliers de km de notre micro marché Français.

En terme d’évolution technique, ne vous attendez pas à une revolution, mais plutôt à une evolution simple de ce qui nous embetait par le passé. Légérement plus haute que la Meteor et avec son reservoir de 13l (rassurez-vous  la consommation est dérisoire), les 195kg de la belle témoignent de l’attention portée par les indiens aux finitions et matériaux de cette nouveauté.

Autre preuve d’adaptation à l’Europe, la Classic 350 est désormais équipée de Warnings et d’un port USB pour recharger son téléphone. On notera que les mecs ont été particulièrement malins pour le caler au guidon, et non sous la selle.

A l’assaut de la Classic 350

Peu de temps pour la présentation, nous sommes pressés d’aller sur les motos. Il faut dire que le train pour Paris remonte dans à peine 4h, et nous devons dans ce laps de temps, faire la boucle, puis déposer nos affaires et enfin ne pas arriver « pile poil » à la gare TGV.

Pression sur le démarreur. On retrouve ces goods Vibrations d’un mono à longue course. « Po pop Po Pop Po Pop » caractéristique des Royal Enfield. On laisse le moteur chauffer quelques instants, le temps de regarder les détails. Le tout est en belle progression. Les materiaux font plus qualitatifs, pas de cables disgracieux, les couleurs sont profondes et la moto dans sa ligne globale est cohérente.

Royal Enfield Classic 350 test essai avis prix 4h10.com Royal Enfield Classic 350 test essai avis prix 4h10.com

La petite casquette sur le phare est surement de trop mais elle peut s’enlever très aisement.

Je pense que si l’on demandait à un non initié de dessiner une moto, elle se rapprocherait fortement des lignes de cette classic 350. C’est simple, et parfois c’est pas si mal !

Le groupe s’élance et nous enchainons les premiers virages.

La prise en main est immédiate. C’est l’avantage de ce genre de modèles. Léger et avec un moteur au tempérament calme, on a l’impression veridiquement d’etre sur un vélo (sauf que c’est moins fatiguant dans les montées)

La variété de routes s’enchaine. A l’aise sur les voies bosselées, longeants les champs, on prend le temps de flaner, le nez au vent et d’apprecier le paysage.  Alors que certaines motos vous font vibrer par leurs performances et l’adrenaline qu’elles declenchent, cette Classic 350 vous fait profiter de la vie. La « Slow Life » des 2 roues en quelque sorte.

On se balade, on se promène, on a l’impression de partir en voyage meme à quelques kilomètres de chez soi. La boite 5 vitesses est facile et efficace et se fait oublier. C’est sur qu’en termes de performances, elle se situe à l’opposé de ce que nous connaissons, mais son charme, sa sonorité et sa facilité sont de veritables atouts. C’est comme faire un trajet en TGV ou à bord de l’Orient Express…. Quand on va vite on avance, quand on va plus doucement, on découvre.

Les routes à virages commencent à arriver.  Cette Classic 350 se met fort aisément sur l’angle et en tout confiance. Notez que les pneus ont été faits spécialement pour cette moto. Par contre ne comptez pas les trouver en France quand ils seront usés, ils sont uniquement vendus en Inde.

Royal Enfield Classic 350 test essai avis prix 4h10.com

Les reposes pieds frottent et l’on se prend à « se tirer la bourre ». Puissance limitée, demande finesse de pilotage pour etre devant ! En limande, la Royal s’élance et la moteur longue course mets du temps à aller chercher des vitesses encore légales.

La preuve en est , lorsque la voiture de gendarmerie, en bout de ligne droite a vu une 10aine de gus, le nez de guidon, poignée dans le coin, passer devant eux sous la barre des 90km/h.

Rassurez vous la Royal peut encore aller chercher une 20aine de Km/h supplémentaires.

Qui dit virages dit montées et descentes ! Clairement si vous laissez passer votre chance au debut d’un col, vous aurez envie de sortir les pédales pour dépasser ce SUV lancé à 70km/h. Il faudra faire preuve de patience (ou d’une route en descente) pour arreter de respirer son echappement.

Royal Enfield Classic 350 test essai avis prix 4h10.com

Notre bilan sur la ROYAL ENFIELD Classic 350

Cette Classic 350 a du charme. Ne recherchez pas la sophistication mais plutôt l’essence même de la moto. Certes, c’est un objet de sensations mais cette Royal 350 nous replonge dans la définition même de l’itinérance.

Sa ligne simple et intemporelle et sa sonorité caractéristique nous emmènent au plus proche des paysages nous entourant.  On reve, on flane, on sent les odeurs des prés, on prend le temps.

Vous voulez une moto super légère, au look neo-retro pour la ville ? Cette Classic 350 et son mono feront parfaitement le job. Vous voulez aller de Nantes à Biarritz par les petites routes en vous laissant porter (prévoyez plusieurs jours tout de même) ? Sa conception simple et efficace sont largement suffisantes.

Étonnamment charmante, pleine de poésie, passant littéralement partout, on comprend le succès de ces motos à l’autre bout de la planète.

Le tout proposé à 5000 euros, suivant les options et peintures, est plus que raisonnable. Dessine moi une moto, ce sera une Classic 350 !

Le Site ROYAL ENFIELD

Notre test de la Classic 350

  • Son charme intemporel
  • La plus rétro des néos
  • Son prix
  • Usage dédié la balade et trajets urbains uniquement
75%
Note globale :
15/20