Aller au contenu principal
2021, l’année clé pour Norton Motorcycles
Motors

2021, l’année clé pour Norton Motorcycles

Xavier -

Après avoir plutôt mal démarré l’année 2020 (on aurait dû prendre ça comme un signe…), le célèbre constructeur anglais Norton Motorcycles avait heureusement redressé la barre en avril.

Le rachat du groupe britannique par l’Indien TVS pour 18 millions d’euros laissait entrevoir un avenir plus radieux après ces années difficiles.

Plusieurs mois après ce rachat, où en sommes-nous ? Quels modèles devons-nous attendre pour 2021 ? Quelles sont les dernières actualités du groupe ? Pas de panique, nous allons tout vous dire sur les futurs projets de la marque !

Moto Norton Atlas ranger 2021

L’Atlas 650, la renaissance de Norton en 2021.

Concurrent direct des marques telles que Triumph, ou Royal Enfield, Norton se doit de revenir fort ! Depuis 2018, l’Atlas Ranger (scrambler) et sa déclinaison Atlas Nomad (cafe racer) sont dans les cartons de la marque anglaise. Un modèle que nous vous avions déjà présenté quelques années auparavant, et que nous voudrions enfin voir sur nos routes.

Présentation de l'Atlas 650

Petit rappel technique, le bi-cylindre de 650 cc de l’Atlas s’inspire du V4 qui équipe la sublime 1200 V4 RR. Réduit de moitié en cylindrée, le Twin développe près de 87 chevaux, et 6,6 mKG de couple. Des performances aujourd’hui supérieures à celles de la Trident de chez Triumph, et bien au-dessus d’un Street Scrambler pour un look assez similaire.

Le moteur, développé au Royaume-Uni, sera fabriqué par le géant Chinois Zongshen. Une opportunité pour Norton de passer la vitesse supérieure en termes de capacité de production. On espère également que ces nouveaux appuis financiers de TVS pourront permettre de produire cette Atlas au-delà des 250 exemplaires prévus à l’origine.

Son prix : environ 13 500 €, un tarif bien plus élevé que la concurrence sur ce segment 650.

Et oui, posséder une Norton, ça se mérite !

Norton atlas neo retro

Il va y avoir du sport chez Norton

Par les temps qui courent, autorisons-nous à rêver. Norton revient à la charge avec la sublime V4RR. La “superb-bike” comme on l’appelle devrait elle aussi voir le jour en 2021. Vous vous rappelez sûrement de sa grande sœur : la V4 SS et ses superbes carénages carbone. Les quelque 200 exemplaires s’étaient vendu en un claquement de doigts malgré les 57 000 € demandés en échange. La V4RR s’inspirera donc de cette machine de rêve tout en essayant d’être plus “accessible”.

Et pour 37 000 € (soit 5000 € de plus que pour un un H2 Carbone…), Norton a encore quelques progrès à faire en terme d’accessibilité.

Pas franchement utile, ni dans l’air du temps quand les ventes d’hyper sportives ne cessent de chuter d’année en année. Encore plus exclusive qu’une Panigale V4 R, par son prix, et sa rareté (la seule hyper sport Anglaise), la V4 RR n’a qu’un seul but : rendre à Norton ses lettres de noblesse.

V4RR Norton motorcycle

Son look ravageur et ses performances font mouche. 200 CV à 12 500 tr/ Mn, étriers et maîtres cylindres Brembo, suspension Öhlins, fourche inversée de 43 mm de diamètres. Une moto développée à partir de l’expérience acquise par Norton en Tourist Trophy, adaptée pour le commun des mortels. La V4RR devrait donc bel et bien être le nouvel avion de chasse britannique, et faire un peu d’ombre à Triumph sur ce segment.

Par ailleurs, plusieurs noms auraient récemment été déposés par le groupe anglo-Indien. On peut donc y voir un signe encourageant concernant les projets à venir. Les futurs modèles 2021 se trouvent donc certainement dans cette liste : Norton Nomad, Ranger, Electra, Fastback et Navigator.

Vivement qu’une annonce concrète soit faite pour ces futurs modèles !

Norton moto V4ss

En tout cas chez 4H10, on espère vite revoir Norton sur le devant de la scène. Un tel ADN et une telle passion pour ce qu’on pourrait appeler l’orfèvrerie de la moto se doit de revoir le jour.

En attendant que l’on puisse passer à l’essai de toutes ces sublimes machines, prenez soin de vos belles Anglaises (et de toutes les autres).

Ride safe, et à la prochaine !