Aller au contenu principal
Les Pyrénées, terrain de jeu idéal pour un premier roadtrip.
Travel

Les Pyrénées, terrain de jeu idéal pour un premier roadtrip.

Louison -

On ne va pas se mentir, l’hiver, pour la plupart d’entre nous, c’est plutôt silence radio du côté du garage et le combo café – clope – insta qui tourne en boucle sur le canapé.

Entre les images du Dakar et les récits de voyage, les occasions de s’évader ne manquent pas sur la toile. 

Du rêve à la réalité…

Alors, plutôt que de continuer à rêver devant votre écran, pourquoi ne pas passer à la réalité et profiter de tout ce temps libre à la maison pour planifier et organiser votre tout premier roadtrip l’été prochain. 

Première étape, trouver une destination.

Le Maroc ou l’Islande c’est clair, ça fait rêver mais question logistique pour une première, y’a plus simple. La France regorge de spots et de tracés tous plus magnifiques les uns que les autres donc autant se simplifier les choses en restant dans l’Hexagone.

Face à toutes les options qui s’offrent à vous, laissez moi vous faire une suggestion : les Pyrénées.

La chaine alpine qui s’étend sur toute la partie sud du territoire offre en effet de belles possibilités.

Du ride, des potes, du kiff

Pour établir votre roadbook, Google MAP, Maps Me et Calimoto seront vos meilleurs alliés. Mais n’oubliez pas que les ingrédients d’un roadtrip réussi sont assez simples : du ride, des potes et du kiff.

Alors, laissez moi vous convaincre en quelques lignes que que cette destination pourrait bien cocher toutes ces cases et vous permettre de vivre une aventure qui marquera à jamais votre vie de motard.

L’ivresse des sommets

Le Tourmalet, le Soulor, l’Aspin... autant de cols prestigieux qui accueillent chaque année les cyclistes du Tour de France. Pour l’occasion, les routes sont passées au peigne fin et le bitume bascule en mode galette transformant ces portions de départementale en véritable skatepark pour motards.

Alors oui, on est sur route ouverte, oui il faut faire attention mais franchement quel kiff de faire frotter ses cale-pieds dans les courbes et de se tirer un peu la bourre entre copains.

Crash bars obligatoires !!!

Amateurs de single track, ingénieurs en traces GPX et autres adeptes du pare-pierre, rassurez-vous, vous ne serez pas en reste.

En suivant le TET (Trans Euro Trail) vous pourrez vous attaquer à la mythique transpyrénéenne. Un parcours offroad qui relie l’Atlantique à la Méditerrannée via un immense réseau de pistes.

Un bon moyen de s’éloigner des zones habitées et de se rendre compte à quel point la nature est belle et luxuriante dans cette partie du territoire.

Arrêt aux stands

Bon, c’est bien beau tout ça mais la route ça creuse !!!

Alors, n’hésitez pas à vous arrêter le midi dans un ptit resto au bord de la route. C’est l’occasion de découvrir les spécialités du coin et de discuter avec les locaux pour en apprendre un peu plus sur l’endroit où vous êtes.

Et puis y’aura toujours un type, habituellement vissé au comptoir, qui sera ravi de sortir exceptionnellement pour venir admirer votre moto et vous raconter ses plus belles anecdotes.

Viva España 

C’est le moment de reprendre la route. Vous voulez encore plus de dépaysement ? Cap au sud, on passe la frontière et Bienvenido a España !!!

Rassurez-vous, pas besoin d’avoir fait espagnol au lycée pour vous en sortir.

« Ola », « gracias », « cerveza » et « gasolina », sont les quatre mots qui vous permettront d’obtenir tout ce dont vous avez besoin pour survivre en terre hispanique.

Le Monde perdu

L’Espagne impressionne parfois par ses grands espaces et ses zones dépeuplées comme les lacs de Yesa et Mediano.

Au pied des montagnes, ces immenses retenues d’eau artificielles portent les stigmates d’une vie passée. Et pour cause, à leur création, plusieurs villages y ont été engoultis à tout jamais. Ambiance Walking Dead garantie !!!

Bardenas Reales

Enfin passage obligatoire par le désert des Bardenas.

A votre arrivée dans cette zone naturelle protégée, vous serez instantanément téléporté dans un décor digne d’un bon vieux western spaghetti.

Une demi-journée suffit pour faire le tour du parc alors prenez votre temps et ouvrez grand les yeux.

Sur place, la tentation est grande de s’éloigner de la piste principale pour se faire une petite virée offroad façon Baja 1000.

Mais il vous faudra très vite oublier cette idée car le site, reconnu réserve de biosphère par l‘UNESCO, est placé sous la surveillance rapprochée d’un camp militaire un poil hostile…

Fin du game…

Arrive la fin de journée. Les corps commencent à fatiguer et votre vieille BM vous réclame une rasade d’huile et une nuit de repos bien méritée. Une chambre d’hôtel, c’est sûr, c’est confortable mais franchement c’est passé un peu à côté de ce qui fait la magie d’un roadtrip : les moments de partage entre potes.

Et pour ça, quoi de mieux qu’un bivouac sauvage.

Il vous faudra d’abord trouver un spot avec comme règle d’or : un point de vue ou un point d’eau. Puis monter le campement. Pas toujours facile, surtout quand on est un peu creuvé après une journée de ride.

Mais, croyez-moi, tous vos efforts seront largement récompensés quand viendra le moment de savourer une petite bière au coin du feu en s’extasiant devant un coucher de soleil sur la chaine des Pyrénées.  

Tu veux plus de sujets ROADTRIPS, ca se passe juste ici !