Aller au contenu principal
Style

Est-ce que SA1NT est la marque la plus cool du moment ?

John -

C’est une bonne question. Les Australiens de SA1NT, bien qu’existant depuis plusieurs années, mettent un coup d’accélérateur à leur marque et arrivent sur le marché européen. Au programme ? Photos de dingue, ambiance géniale et surtout des Denims qui vous protégeront face au bitume !

C’est vrai que l’arrivée de SA1NT apport un vent de fraicheur. Des années qu’on nous bassine avec Deus Ex Machina (australiens eux aussi), mais le cool est devenu plutôt fake cool. Dommage.

BREF, ce petit missile envoyé, il est temps de se consacrer à SA1NT.

Je suis sur que vous avez deja vu leurs photos circuler sur le net. Il faut dire que les gars sont pas mauvais et ont su de suite s’entourer de photographes de génie (Aaron Brimhall, ce mec est un monstre !!), de pilotes talentueux mais aussi de quelques VIP qui trouvent les produits particulièrement sympas (notamment la team de Skunk Anansie, les Red Hot Chili Peppers, Jason Momoa, Brad Pitt, Eric Bana,…). Notons qu’il ne s’agit pas d’égéries, ils ne sont pas payés pour porter les produits, ils les mettent tout simplement car ils les trouvent … cools !

Pour en revenir à leur produits, SA1NT propose 2 gammes. Une orientée route (pour se boiter sur le bitume) et une Workwear (pour se couper avec pleins d’outils). Le point commun entre les 2 est leur fibre Dyneema. En effet, c’est la même qui arrête les balles, habille les navettes spatiales ou encore le blindage des hélicoptères.

(SWIPEZ à droite ou cliquez sur les flèches pour voir plus de photos)

Le Dyneema, c’est pas nouveau. On le retrouve régulièrement dans des équipements moto car il procure résistance (comme le Kevlar ou l’Armalith) mais avec une capacité à être plus respirant.

Donc pourquoi SA1NT est de plus en plus présent chez nous ? Quel est la différence de leur produit ? Un test s’imposait.

On a teste le SA1NT Unbreakable slim Jean

Au déballage, le jean pèse un certain poids. C’est une caractéristique récurrente des produits résistants à l’abrasion. C’est sur qu’un petit pantalon en lin est très léger mais sur le goudron, il se vaporise meme avec l’impact. Cependant, le poids global reste très raisonnable quand on compare à des produits du meme genre.

On note quelques détails sympas comme l’aile de SA1NT sur la poche arrière. Le noir est beau car il a un vrai coté denim qui lui donne quelques petites nuances de teintes. Les coutures sont doublées. Ce qui est utile, car il est bien beau d’avoir une toile résistante, si le jean s’ouvre en 2 au bout de 3m …

Celui ci dispose de la norme : CE EN13595-1 : 2002 particulièrement exigeante.

Passons à l’essayage. Bon il est slim ! Ce qui est plutôt une coupe que j’affectionne. Les coupes droites ont tendance a etre assez horrible sur les petits gabarits (je fais 1m74) et surtout disproportionnent au niveau du mollet/cheville. Ici la coupe est bonne, tout en gardant confort au niveau de la taille et de la place pour pouvoir glisser son téléphone dans la poche, sans le sentir s’incruster dans la cuisse. Pour la longueur de jambe, c’est un peu long et il me faudra 2 revers pour avoir la bonne longueur. Egalement, bien que la coupe soit slim, on a pas le goulot d’étranglement au niveau de la cheville. Ca évite les looks ridicules et ca apporte plus de confort pour un mettre une paire de chaussure montante par exemple.

L’autre point positif est la souplesse. Vous avez deja essayé des jeans EDWIN en 12oz (ou plus), c’est comme enfiler un bout de carton rêche. Ici, la toile est plutôt douce, comme un jean classique, en intérieur et en extérieur. Tout simplement car SA1NT les réalise en « single layer ». Souplesse et protection. Et c’est d’ailleurs le seul Single Layer à résister à plus de 4 secondes d’abrasion…

Egalement, on souligne une vraie taille haute ! Le dos à l’air à moto c’est l’enfer et les australiens l’ont bien compris. Avec une ceinture, il se plaque bien et on s’y sent bien.

Le SA1NT Unbreakable à l’usage

Dimanche soir de mai. Il fait encore un bon 25°. J’enfourche la Guzzi et c’est parti pour 3h de ballades (je vous entends les mauvaises langues dire que la Guzzi ne tiendra jamais 3h… !! )

Je rappelle que la position est TRES radicale avec les commandes reculées Tarozzi et les bracelets à l’avant. On est littéralement allongé sur le reservoir avec l’énorme bi-cylindre qui bouillonne, rugit et fait l’effet d’un sauna dès que l’on doit s’arrêter.

Et bien vous savez quoi ? Ce n’est qu’en rentrant que je me suis dit  » ah oui tiens j’avais ce jeans ». Plutôt très positif si il arrive à se faire oublier.

Il dispose d’un petit peu de Stretch apportant plus de confort en position assise à moto et ce « single layer » a laissé la toile respirer tout au long de la ballade. Très satisfait de cet essai !

Je note cependant 2 petits points qui m’on fait tilt : 1/ dommage qu’il n’y ait pas de protection genoux, parfois ca apporte un sentiment de sécurité supplémentaire. Mais qui dit protection, dit coupe moins ajustée également…  2/ Mes genoux sont vraiment vraiment pliés sur la Guzzi. La toile reste épaisse et crée un petit bourrelet qui vient etre désagréable à la longue. Rassurez vous, si vous êtes pas en Panigale V4 ou en café racer homemade façon limande, ca ne devrait pas vous arriver.

Question chaleur, OUI c’est plus chaud qu’un jean normal. NON on ne transpire pas à grosses gouttes dedans. Si il fait plus de 25 degrés et que ca roule, aucun soucis. Par contre, plus de 25 degrés et bouchons… vous risquez effectivement de perdre quelques centilitres d’eau.

Notre avis sur le test du SA1NT Unbreakable Slim

Bonne surprise de la part des australiens qui ont su allier une très bonne coupe avec un produit résistant à l’abrasion (et de manière assez magistrale). Pour les avides de sécurité, on regretta le manque d’emplacement pour protections genoux (et la coupe ne permet pas de glisser un legging type Bowtex en dessous).

Cependant, ils doivent sortir ce meme modele mais avec des poches pour coques dans les semaines à venir. A voir comment la coupe sera.

A part ca, on apprécie le look Jean, parfait pour sauter de la moto à une utilisation urbaine. Il est proposé à 379 euros.

Alors quoi en penser vis à vis de la concurrence ? Et bien, le Fuel Sergeant va etre plus souple et respirant avec un look plus Off-road mais moins protecteur (à l’abrasion, on y mets des protections genoux), le uglybros Motorpool et Feathered sont plus épais et doublés kevlar mais aussi plus confortable grâce aux bandes d’aisance et offrent la possibilité de mettre/enlever les protections, et le SA1NT unbreakable a une bonne protection à l’abrasion et offre un look parfait pour la ville.

A vous de choisir maintenant !

Le Unbreakable Slim de SA1NT est-il « 4H10 approved » ?

Oui c’est nouveau. Nous avons décidé de créer une sorte de label nommé « 4h10 approved ». Ce label est destiné à trouver les produits les plus cools, les mieux coupés, au bon rapport qualité-prix et/ou d’exception au filtre de nos années d’essai et de notre gout et amour immodéré pour les beaux véhicules et les équipements qui vont avec.

Ces produits, si ils passent le « 4h10 approved », sont mis en avant sur notre e-boutique. Nous y engageons notre expérience et aussi la confiance que vous nous portez, on ne peut pas donc être à coté de la plaque.

Veuillez trouver à la suite, notre notation du SAINT unbreakable slim.

Pour nos autres tests produits, cliquez ici 

=> Les produits SA1NT sont disponibles dans notre e-boutique

E-Boutique 4h10

Le test du SA1NT Unbreakable Slim

  • L'univers et valeurs de la marque
  • La coupe
  • L'unique single layer à resister à plus de 4 secondes d'abrasion
  • Distribution limitée
  • Le comfort et souplesse
  • Look passe-partout
  • Pas de coques sur ce modèle
  • Trop chaud durant les fortes chaleurs
  • Prix un peu supérieur à la concurrence
82%
4h10 approved !
Coupe
16/20
Look
16/20
Resistance abrasion (pour un single layer)
18/20
Protection aux impacts
5/20
Polyvalence (a moto et sans moto)
16/20
Chaleur
14/20
Note globale :
16.5/20