Aller au contenu principal
250 GT : L’hommage néo-rétro par GTO engineering
Les Autos

250 GT : L’hommage néo-rétro par GTO engineering

France -

En hommage à la mythique Ferrari 250 GT des années 60, GTO Engineering basé au Royaume-Uni depuis 1991 a dévoilé dernièrement la Squalo issue du projet Moderna. La Squalo propulsée par un moteur V12 de 4.0 litres développe 460 ch pour moins de 1 000 kg.

Moderna - 250 GTO

L’équilibre de la Squalo est assuré par la position centrale du moteur. Une répartition parfaite avant et arrière 55/45 à la façon Porsche 928. Autrement dit, mettez la puissance du sportif Francis Ngannou dans le corps de Sophia Loren. La Squalo est du pareil au même. Tel était l’objectif du team motorisation. L’enjeu est de fabriquer un V12 aussi léger qu’agréable et puissant à conduire. Pour le moment, c’est ce qui est vendu sur le papier en attendant de le confirmer sur la route.

Quand un PistonHead revisite la 250 GT

GTO Engineering repousse les limites de l’ingénierie et du savoir-faire artisanal. Assurément, l’hommage à la 250 GT devrait être un succès. Si l’on en croit les photos récentes. Un intérieur personnalisé reprenant les codes de la 250 GT est la force de cette proposition. La connectivité moderne camouflée dans la console centrale commandée par simple bouton à la mode Bentley Continental GT en fait une auto très bien dans son temps. La sellerie cuir lui confère une certaine élégance. Enfin, dans l’ensemble la 250 GT arbore sans conteste un style néo-rétro chic. Un mouvement très en vogue avec l’avènement de l’électrique, la firme est un peu le Don Juan de ces messieurs. Que ne feraient pas les Piston Head d’Outre-manche pour séduire les gentleman drivers aux poches profondes.

Un habitacle et un volume de coffre confortables pour les longs trajets, ce sera le combo parfait d’après la firme pour cruiser au Stelvio et avaler les courbes de Monza. Les roues de 18 pouces chagrinent quelques internautes, pourtant l’assise de la caisse lui donne un côté restomod. Le prix dépassera certainement les quelques millions d’euros. D’après Mark Lyon, cette Ferrari revisitée a d’ores et déjà des commandes, livraisons prévues en 2023.