Dans la mythologie grecque, la Méduse est une créature aux cheveux de serpent et au regard pétrifiant quiconque ose s’approcher. Bon, la c’est beaucoup plus soft mais tout aussi impressionnant. L’atelier Médusa nous a concocté une prépa hallucinante.

Voici le récit de cette moto hors du commun :

Fans de films apocalyptiques et futuristes nous voulions traduire nos inspirations à travers un projet de moto.

Nous sommes deux étudiants en ingénierie et cette machine est notre première réalisation sur base de TW125.

Nous avons voulu trouver un juste milieu entre le cafe racer / le scrambler / avec quelques détails s’approchant même du bobber. Tout droit sorti de MadMax ce véhicule blindé résisterait à des attaques de balles.

Réalisé avec les conseils et l’apprentissage de la métallerie Payot cette moto fut notre ticket d’entrée dans le monde de l’artisanat et de la métallerie d’art. Nous l’avons réalisé entièrement à la main et il nous a permis de progresser dans différents domaine.

TW125 TW 125 custom atelier médusa préparation cafe racer vintage scrambler TW125 TW 125 custom atelier médusa préparation cafe racer vintage scrambler TW125 TW 125 custom atelier médusa préparation cafe racer vintage scrambler

Une partie du cadre a été conservée et toute la partie supérieure ainsi que le bras oscillant ont été imaginés et créés par l’atelier.

Le réservoir d’origine a été caché par un carénage fait sur-mesure intégrant de grosses écopes redirigeant l’air vers le moteur et cachant une partie des composants électriques de la moto.

La batterie lithium quant à elle est cachée dans le cul de selle. Un piston de tracteur a été tourné pour accueillir un phare xénon de BMW et les clignotants à leds sont intégrés au sein des tubes du cadre. Le compteur d’origine a été démonté pour être épuré et repeint à la main. Le sabot moteur vient abriter un échappement entièrement en inox réalisé par nos soins nous permettant de maîtriser au mieux la sonorité et le ronronnement rauque du monocylindre.

Le guidon intègre une montre Nixon et un accélérateur à tirage interne. Un cuir de cheval a été choisi par nos soins pour la selle et les coussinets de réservoir qui ont été réalisés avec Yves Ménard.

TW125 TW 125 custom atelier médusa préparation cafe racer vintage scramblerTW125 TW 125 custom atelier médusa préparation cafe racer vintage scrambler

TW125 TW 125 custom atelier médusa préparation cafe racer vintage scramblerTW125 TW 125 custom atelier médusa préparation cafe racer vintage scrambler

TW125 TW 125 custom atelier médusa préparation cafe racer vintage scrambler

L’intégralité de la moto a été métallisé. Le cadre, le moteur et les jantes ont été peints en noir satiné alors qu’un gris anthracite a été choisi pour sublimer sa robe.

Ce showbike nous a permis de laisser libre cours à notre imaginaire puisque l’objectif n’était en rien d’en faire une moto de tous les jours  de toute façon à défaut d’avoir du budget à 18 ans tu dois avoir de la matière grise et de l’huile de coude.

Résultat nous nous retrouvons à régulièrement exposer un Tank d’un peu moins de 200 kg dans différentes expositions et autant dire que son petit 125cc souffre à la moindre montée. Et encore on ne vous parle pas du chargement dans le van… Sans compter que son sabot explose littéralement le moindre trottoir.

Enfin bref ce gros jouet dort dorénavant dans notre bureau et malgré les opportunités de vente nous avons décidé de le garder puisque qu’il incarne notre période “sales gosses”.

TW125 TW 125 custom atelier médusa préparation cafe racer vintage scrambler TW125 TW 125 custom atelier médusa préparation cafe racer vintage scrambler TW125 TW 125 custom atelier médusa préparation cafe racer vintage scrambler

Depuis cet engin nous travaillons sur différents modèles bien plus puissants et beaucoup plus fonctionnels et nous avons quelques commandes en attente.

De plus la majorité de notre temps est consacrée à un gros projet secret mettant en œuvre tout notre reseau et nos compétences d’ingénieurs, mais chut ! On ne peut en dire plus !

 

Pour retrouver l’Atelier Médusa, ca se passe :

Les belles photos sont de L’Oeil de Rousseau