Voici la dernière prépa de JeriKan Motorcycles, la JK12 sur base BMW R100 RT de 1983.

C’est la 6eme BMW que le garage niçois restaure et une nouvelle fois, l’essence de JeriKan se signe par la simplicité et la sobriété qui sont les lignes conductrices du garage.

Des lignes simples et épurées, des choix de couleurs et un design de sellerie sobres et une multitude de « beaux » accessoires qui s’harmonise avec une belle qualité de finitions.

Mark et Jérémy ont une façon bien à eux de travailler. Le garage ne fait pas de commandes à la carte mais revend uniquement les motos qu’ils ont fait clés en main.

Comme ils l’expliquent, leurs but n’est pas de révolutionner le monde de la prépa car ils n’en n’ont pas la prétention mais plutôt de se différencier en apportant à des architectures et des lignes de motos comme on les aime, une touche beaucoup plus Trendy qui vient gommer ce trait de caractère « roots » que l’on retrouve sur de nombreuses prépas.

DSCF3016

DSCF2997

DSCF3019

DSCF3026

C’est un positionnement qui demande un parti pris et pour réussir à s’accomplir ils se concentrent uniquement sur leurs propres machines afin d’y apporter tout leur savoir-faire sans être bridés par des contraintes extérieures. Jusqu’à présent ça marche plutôt bien.

Jérémy ne se qualifie pas comme un « vrai motard », celui qui sent l’essence, l’huile et a des moucherons pleins les dents. Ce qui lui plait c’est de se balader à moto sur une machine personnalisée, désirable et unique. « Pour moi les motos que l’on transforme sont avant tout des objets avant d’être des motos. Bien que chacune de nos motos soient entièrement reconditionnées jusqu’au dernier joint et capable de rouler comme elles l’ont fait jusqu’à présent et par tous les temps, mon idée c’est d’abord de posséder l’objet et je m’avoue maniaque, j’aime rouler sur une machine propre »

C’est le cas avec ma Honda 400 par exemple, qui ne compte que 4000 bornes depuis un peu plus d’un an mais avec laquelle je prends chaque jour un kiffe à la voir rien qu’en poussant la porte du garage. Tu me diras n’ayant pas de garage chez moi c’est difficile de la faire dormir dehors !!! ».

AC5_6329

DSCF3058

DSCF3021

Pour en revenir à cette JK12, on notera une partie cycle modifiée au niveau de la boucle arrière avec un soin particulier apporté au garde-boue arrière (cf. la photo de profil) étudié de sorte qu’il suive parfaitement les lignes du cadre pour être invisible. La batterie lithium vient se loger sous la selle dans sa boite. Elle reste pratiquement invisible elle aussi.

« Nous étudions chaque motos de sorte que l’entretien soit facile. Par exemple une fois la selle enlevées par 2 vis, on a accès directement à la batterie avec sa prise rapide et au boitier Munit de motogadget. Cela permet d’éviter s’il le faut un jour, de démonter toute la bécane. Sous le réservoir, le faisceau a été étudié avec des cosses qui permettent un changement d’accessoires ultra simple. C’est tout con, ça ne se voit pas, mais pas un fil n’est disgracieux et l’ensemble reste efficace et facile d’accès ».

Le feu arrière intègre comme d’habitude les clignos et vient se cacher sous le garde boue pour éviter des excroissances de trop. Idem pour les clignos avant enroulés autour de la fourche au-dessus des soufflets (merci les articles 4H10 🙂 )

DSCF3007

DSCF3039

Un poste de commande aux couleurs carrosserie avec du Kustom tek et du motogadget. Des accessoires très souvent utilisés par JeriKan pour leur qualité technique et esthétique mais aussi parce qu’ils correspondent aux contraintes esthétiques qu’ils s’imposent.

Mécanique entièrement refaite jusqu’au carbu, les freins, les disques, les collecteurs d’échappement, bref… Ils n’ont pas joué à la dinette comme ils le disent.

Puis viennent les détails des finitions notamment par l’enrobage de chaque câble et fils dans une gaine tressé inox. Cette finition à pour but de retirer un maximum de couleur noire à la moto.Parfois, ça peut faire « salut, je viens de faire la plomberie de la salle de bain » mais la ca ne saute pas aux yeux au premier abord, mais apporte plutôt une belle cohésion d’ensemble.

Pas de chance, la moto est deja vendue et en région parisienne. Nous aurons peut-être l’occasion de la découvrir au BikeShed en avril prochain !

Toutes les infos : JERIKAN