Aujourd’hui c’est Fabien G. qui nous parle de sa machine depuis Toulouse.

« Après plusieurs années de ride à travers presque tous les styles de moto, c’est avec une 550 four de 76 que j’ai trouvé ce qui me correspondait le plus, la moto vintage.

Comme pour beaucoup de gens, la fiabilité hasardeuse ainsi que le manque de place et de temps pour bricoler m’ont obligé à me séparer de ma belle (oui je sais, c’est moche) et à réfléchir sérieusement à une moto réunissant tous mes nouveaux critères de sélection.

J’ai eu un gros coup de cœur pour cette grosse 1200xjr de 1996 achetée moins de 2000€ suite à une légère glissade. La réputation du bloc moteur n’est plus à faire et les lignes classiques donnent libre court à l’imagination … il faut avouer que même si la base est bonne le pari n’était pas gagné 🙂

xjr1200_1996_noir

 

J’ai tout d’abord dessiné grossièrement les lignes, je ne voulais pas recopier les « Wrenchmonkees » et autre « Deus »mais je souhaitais reproduire l’esprit des magnifiques XS ou des SR que l’on peut voir sur la toile. Une fois que tout était suffisamment clair dans ma tête, je me suis rapproché d’une équipe de pro sur Toulouse, » Dirty Seven Motorcycle« , dont on a déjà parlé sur 4h10.

Après une longue discussion autour de quelques mousses, le courant est suffisamment passé pour leur faire confiance.

Les images réalisées par Clément Combes

xjr 1200 fatbrat 4h10.com

xjr 1200 fatbrat 4h10.com

xjr 1200 fatbrat 4h10.com

xjr 1200 fatbrat 4h10.com

xjr fat brat 4h10.com

Le préparateur toulousain s’est occupé de la boucle arrière, ainsi que des caches latéraux et de la partie électrique. Mr Resman-p c’est chargé de la réalisation de la selle et pour le reste (peinture, garde-boue, partie cycle, révision moteur), que du homemade (merci à Antoine pour la peinture). Toutes les pièces proviennent de chez Bastien du shop en ligne  Garage à Vue qui est toujours de bon conseil notamment lorsque vous n’arrivez pas à faire fonctionner votre nouveau compteur!

Le résultat: une moto pour rouler tous les jours en sécurité, 2 places, avec un look assez minimal mais harmonieux et de grosses performances tout en respectant un budget relativement serré (Environ 2500€ de modifs, peinture  et pièces comprises). »

De notre coté on trouve cette préparation de passionné plutôt réussie; certains diront que le réservoir d’origine est un peu trop volumineux certes…  tout n’est pas faisable soi-même c’est une évidence mais en sélectionnant judicieusement les pièces à modifier on peut radicalement changer le look d’une machine sans manger des patates ou des racines au quotidien  les 6 mois suivant …

PS: Cette machine sera présente dés aujourd’hui au festival WHEELS & WAVES à Biarritz !!!