Aller au contenu principal
Valespeed 28
Motors

Valespeed 28 : simplicité, ludisme et fabrication maison

Jerome Brunier-Coulin -

Si vous essayez d’identifier la base sur laquelle est construite la Valespeed 28, vous risquez d’y passer un bon moment : Ben Hall, le fondateur de Valespeed Moto, l’a entièrement fabriquée à la main.

Valespeed 28 de profil

Il a commencé par des tubes d’acier qu’il a découpés puis soudés pour former le cadre ainsi que tout le reste de la partie cycle. Ensuite, il a assemblé deux moitiés de réservoir pour n’en former qu’un seul. Puis, comme moteur, il a monté un clone de Honda Lifan 156FMI avec un carburateur Mikuni.

Poste de pilotage de la Valespeed 28Autocollant "Made in England"

Il s’est inspiré des boardtrackers des années 1920 en gardant toujours à l’esprit : « Keep it simple, keep it fun » (rester simple, rester ludique).

La simplicité saute aux yeux tant le résultat parait dépouillé. Pour le côté ludique, on peut s’intéresser aux détails que Ben nous montre dans cette vidéo : les embouts de poignées sont des bouchons de champagne, les repose-pieds sont des modèles de BMX et les carters sont recouverts d’une décoration très flower power.Selle de la Valespeed 28Filtre à air de la Valespeed 28

Seul ou accompagné

La Valespeed 28 peut recevoir un side-car parfaitement adapté à la moto et préparé par Ben à partir d’une base Watsonian. Ces side-cars n’ont aucun secret pour lui puisqu’il travaille à temps partiel pour le célèbre fabricant anglais.

Side-car Watsonian de la Valespeed 28Side-car de profilLogo Watsonian gravé

Cette moto est la deuxième version d’un concept que Ben a mis au point en 2018. Fort du succès de la première mouture, il a acquis le stock de matériel nécessaire à une production en série limitée.

Elles tiennent leur nom du film post-apocalyptique de Danny Boyle 28 jours plus tard.

Première version de la Valespeed 28
Première version de la Valespeed 28

La fin du monde n’est pas encore arrivée mais la crise sanitaire que nous vivons en est peut-être un prémice. Ben l’a-t-il senti venir quand il s’est lancé dans cette réalisation fin 2019 ? C’est peu probable. Mais il donne l’occasion d’emmener sa belle en balade sur une bécane simple, fun et délicieusement rétro… tout en respectant les distanciations sociales en vigueur.

Avant de la Valespeed 28

Les distingués gentilhommes peuvent passer commande ici. La moto coûte 5 995 £ seule et 9 995 £ avec le side-car.

Crédits photos : Ben Hall Valespeed Moto