Aller au contenu principal
Moose MotoDesign The Other World Project
Motors

Moose MotoDesign The Other World’s Project, cafe-fighters parfaits

Jerome Brunier-Coulin -

Moose MotoDesign The Other World’s Project est le nom du dernier diptyque du polonais Tom Moose. Avec ces deux nouvelles créations, il confirme son obsession pour les Yamaha Virago XV920 d’une part et sa quête de perfection d’autre part.

Moose MotoDesign The Other World's ProjectMoose MotoDesign The Other World's Project, version argentéeMoose MotoDesign The Other World's Project, version dorée

En 2019 déjà, le préparateur basé dans le région de Gdansk avait déjà réalisé deux customs sur les mêmes bases. L’une était blanche et l’autre noire, leur nom était The Good and The Evil (L’Ange et le Démon). Elles avaient marqué les esprits, notamment en remportant les deux premières places au concours d’élégance organisé sur internet par la chaîne YouTube Racer TV.

The Good and the Evil, le premier dyptique de Moose MotoDesign sur base de Virago
The Good and the Evil, le premier dyptique de Moose MotoDesign sur base de Virago

Cafe-racers vs cafe-fighters

A la désignation de ses bolides par le terme cafe-racers, Tom préfère celui plus précis et plus incisif de cafe-fighters. On le comprend aisément au premier coup-d’oeil : la ligne selle-réservoir plonge profondément vers l’avant et donne l’impression que les motos veulent attaquer la route.

Vue de trois-quart avant de la version dorée de The Other World's Project par Moose MotoDesignVue de profil droit de la version argentée de The Other World's Project par Moose MotoDesignVue arrière droit de la version dorée de The Other World's Project par Moose MotoDesignVue arrière gauche de la version argentée de The Other World's Project par Moose MotoDesign

Même si ces angles sont récurrents sur les customs à base de cruisers Virago, les préparations de Moose MotoDesign ont l’air plus agressives encore que les autres. Leurs réservoirs proviennent de Kawasaki KZ 650 SR, leurs rétroviseurs sont carrés et leurs systémes d’échappement ont des lignes plus cassées que celles de leurs congénères. Le résultat final parait plus moderne et plus solide que les préparations de style rétro.

Moose MotoDesign The Other World's Project, duo de cafe-fightersMoose MotoDesign The Other World's Project, vue de profil de la version argentée

Perfectionnistes à l’extreme, Tom Moose et son maître mécanicien Adam Wojtkowia nous livrent aujourd’hui deux versions améliorées de leur premier duo. La principale évolution visible est la peinture du réservoir constituée d’un placage de chrome galvanisé sur l’arrière et d’un hydrographique à l’aspect carbone sur l’avant.Moose MotoDesign The Other World's Project, poste de pilotage de la version argentéeMoose MotoDesign The Other World's Project, poste de pilotage de la version doréeVue arrière détailléeSelleSelle et échappement

A la rubrique A Propos sur la page Facebook de l’atelier, on peut lire qu’une bonne moto custom doit être parfaite à la fois de près et de loin (« A good custom must look perfect both up close and from afar« ). Tom s’y emploie sans relâche et donne à chacun la possibilité d’admirer le résultat dans cette superbe vidéo de présentation du Moose MotoDesign The Other World’s Project.

Crédits photos : Marcin Bukowski