Triumph n’en finit plus de présenter des nouveautés ! Et cette fois-ci, c’est la plus puissante de ses « Modern classic », la Thruxton RS qui s’offre un nouveau look et surtout plus de chevaux.

Faro, au Portugal, on commence à bien connaitre. Et c’est assez normal, les routes y sont propres et la météo au beau fixe permet de donner le sourire à la majorité des journalistes (principalement des râleurs assumés) avant de monter sur les motos. Sauf que là, le ciel n’était pas avez nous, et les trombes d’eau sont venues s’abattre pendant notre session roulage… Bref nous y reviendrons !

La Triumph Thruxton RS est pour ainsi dire la dernière née de la gamme Modern Classic de Triumph. La base connue de la Thruxton a été mise à jour pour proposer une moto plus puissante, plus légère et plus vive.

Triumph Thruxton RS test avis prix fiche technique vitesse chevaux

Tout d’abord, croyez mon fort intérêt pour cette moto ayant eu la Thruxton 1200 pendant plus de 1 an et demi. Villes, autoroutes, petites routes de montages, je l’ai emmenée partout et bien que je la trouvais magnifique, les quelques chevaux qui lui manquaient m’ont fait revendre la belle.

Alors quand Triumph annonce +8ch sur la RS, mon oreille tinte et mon oeil pétille.

On vous a préparé une belle vidéo avec les détails + caméra embarquée à regarder ici.

Et pour les amoureux du texte et des photos, c’est à la suite !

Plus de puissance sur la Thruxton RS, ok mais comment ?

Bon comme ca, + 8ch ca fait pas vraiment rêver. Par contre, là où mon intérêt se porte est plus sur le travail effectué sur le moteur : pistons haute compression, nouveau profil des cames, système d’air secondaire, vilebrequin à faible inertie, des pieces en magnesium (pour le gain de poids) …

Triumph Thruxton RS test avis prix fiche technique vitesse chevaux
Triumph Thruxton RS test avis prix fiche technique vitesse chevaux

Autant d’éléments, en théorie, sensés améliorer la vivacité de la moto, et sa puissance la portant désormais a 105ch à 7500trs/min. Quand au couple, avec ses 112Nm, 700tr/min plus bas, et une zone rouge 500tr/min plus haut … Grrr

Bon pour ceux à qui ca ne parle pas, ca veut dire : plus de puissance, plus bas, plus longtemps et une moto plus légère.

Et la maniabilité dans tout ca ?

Qui dit -6kg, dit plus vivacité. Et pour arrêter l’anglaise, le système de frein a été amélioré, pour éviter de se retrouver à brouter l’herbe du fossé d’en face…

Des gros Brembo M50 radiaux 4 pistons, avec des disques de 320mm pour calmer nos ardeurs ne devrait pas faire de mal. Vous savez les M50 ? ce sont eux qui stoppent avec efficacité les hyper sportives… Ca devrait donc être suffisant 🙂

Triumph Thruxton RS test avis prix fiche technique vitesse chevaux
Triumph Thruxton RS test avis prix fiche technique vitesse chevaux

Mais surtout, le choix des suspensions devrait nous y aider encore plus…

Fourche inversée Showa mais surtout de l’Ohlins complètement réglable à l’arrière devraient inciter à une conduite …. engagée !

Coté pneus, la nouvelle monte en Metzeler Racetec RR devrait etre plus qu’adaptée pour coller la belle au bitume.

Coté look, ca dit quoi la Thruxton RS ?

Les amis ne vous attendez pas à un revirement esthétique ! Cette RS est une evolution de la 1200 et de la R, et donc en reprend les codes.

A propos, la 1200 et la R vont disparaitre du catalogue donc tous en RS 🙂

Bref, reprenons nos esprits. Oui ce sont des évolutions de détails esthétiques avant tout. Et en toute objectivé, en terme de détails et de qualité de finition, il est judicieux de rappeler que Triumph fait très très très fort notamment vis à vis des autres constructeurs.

Triumph Thruxton RS test avis prix fiche technique vitesse chevaux
Triumph Thruxton RS test avis prix fiche technique vitesse chevaux
Triumph Thruxton RS test avis prix fiche technique vitesse chevaux

Sur cette Thruxton RS, vous allez retrouver, jantes et carters moteurs noirs anodisés, rétroviseurs noirs, la nouvelle peinture bicolore grise à bandes rouges (sans doute pour augmenter le côté racing), un beau bouchon Monza et le bras oscillant anodisé en gris clair.

Oui on parlait de détails. Ca en est et ca marche plutôt bien. Bon, trêves de mots, passons aux choses sérieux, le roulage !

L’essai sur route de la Thruxton RS

Mercredi matin, le soleil se lève (comme tous les jours vous allez me dire..). Je regarde à l’extérieur, bien que les prévisions annonçaient de la pluie façon crachin breton tout au long de la journée, il ne pleut pas. Le bitume est un peu humide mais rien de grave.

Je récupère la clé de ma RS. Rouge façon R, petit détail qui fait plaisir et m’en approche. J’herite d’une version noire que je trouve particulièrement élégante. Notamment la sangle en aluminium sur le reservoir qui accentue le côté gentleman et premium.

Triumph Thruxton RS test avis prix fiche technique vitesse chevaux

Je règle la Gopro, et m’installe à son guidon. J’y retrouve mes habitudes. L’étroitesse du reservoir. Le poids légèrement sur les avants bras et poignets tout en ayant une position assez droite. Cette position avec les bracelets qui remontent juste au dessous du té supérieur est tellement mieux que sur ses concurrentes. La XSR 900 Abarth en tete qui est un calvaire à rouler a moins d’avoir les dorsaux de Chabal.

Pile devant moi, les 2 beaux compteurs à aiguilles et surtout le té supérieur poli. Décidément, ce poste de pilotage est flatteur.

Viens le moment de tourner la clé, elle démarre (heureusement) et je tends l’oreille pour la sonorité de l’échappement. C’est de l’origine mais il est assez rauque sans etre agressif. Une bonne paire de Arrow en option + un décatalyseur devrait libérer tout ca 😀

Triumph Thruxton RS test avis prix fiche technique vitesse chevaux

Triumph Thruxton RS test avis prix fiche technique vitesse chevaux

Nous nous élançons. Les autres journalistes sont CHAUD PATATE ! Pourquoi ? Oh je dirais qu’il a fallu moins de 100m pour voir déjà 2 wheelings…

On nous a prévenu, la premiere portion de route est pas terrible. Bitume défoncé, passage dans les villes, voies étroites. Bref pas de quoi s’amuser au guidon de la Thruxton RS mais du moins une bonne prise en main.

Pas de surprise de mon côté, je la connais. Très maniable, très facile meme à basse vitesse. L’arrière est un peu raide sur les passages défoncés mais ca n’empêche pas de passer les dos d’âne sans (quasiment) ralentir. Par contre, merci mon dieu à l’embrayage assisté.

Au levier, il suffit que d’un seul doigt pour l’actionner, et c’est super agréable, quand on fait Premiere / Seconde / neutre / Premiere / seconde dans une circulation dense.

En tout cas, je ne sais pas si c’est le cortège de motos ou la moto en elle-même mais elle suscite les regards et l’intérêt des passants…

Nous sortons de cette zone, puis approchons de routes plus tournantes. A peine le temps de se lancer, que le 1er stop photo arrive. Nous attendons notre tour.

Triumph Thruxton RS test avis prix fiche technique vitesse chevaux
Triumph Thruxton RS test avis prix fiche technique vitesse chevaux

Triumph Thruxton RS test avis prix fiche technique vitesse chevaux

Gary Johnson, double vainqueur du Tourist Trophy (quand même), nous dit. Là quand le tarmac est noir, c’est bon. Par contre sur le beige la… horrible ca accroche pas. Bon quand un champion du TT, te dis ca, tu ne fais pas le fou, tu écoutes avec sagesse, humilité et modestie…

Premier passage, tout va bien, je prends mes repères, les courbes s’enchainent, la moto est précise et agile et effectivement les -20% d’inertie au moteur lui donne un coté plus sportif, plus nerveux. Génial !

Et là, la pluie a commencé… Au début la petite bruine, qui mouille à peine et puis la route s’est transformée en billard luisant. Et là, tu as la petite voix de Gary qui résonne dans ta tete. Bon on va ranger l’égo et rouler tout doux.

Enfin quand je dis tout doux… c’est juste ne pas faire frotter les reposes pieds à chaque virage. D’ailleurs merci aux Metzeler Racetech RR d’être aussi efficaces ! Sans doute très bon sur le sec, ils sont rassurants sur le mouillé.

J’en profite pour passer dans un des 3 modes de conduite : RAIN (il y a aussi ROAD et Sport) pour limiter l’arrivée de la puissance et gérer le traction control. Puis nous rejoignons le reste du groupe pour une pause café.

A peine le pantalon de pluie enlevé, le verdict tombe. C’est encore pire après, impossible d’essayer la Thruxton RS dans ces conditions. On se rabat sur les tartines beurre confiture en attendant les directives…

Triumph Thruxton RS test avis prix fiche technique vitesse chevaux

Triumph Thruxton RS test avis prix fiche technique vitesse chevaux

Finalement, un peu de patience sur place, et nouvel itinéraire concocté pour profiter de la moto.

Nous repartons. Et là, les amis, j’étais littéralement entouré de personnes déchainées. De toute manière, je ne pourrais pas tout vous raconter, car après une dizaine de virages, ils étaient déjà loin… Je ne sais pas si ils avaient l’aperitif en ligne de mire ou alors le besoin d’extérioriser une certaine impatience de rouler (vite, très vite)...

En tout cas, cela m’a permis de la tester sans être à bout de souffle en permanence pour coller au rythme.

Premier constat : + 8ch, ok mais surtout l’amelioration de l’inertie procure une moto plus intense à rouler. L’augmentation de la zone rouge à 7000Trs/min (vs 6500 avant) confère juste ce qu’il faut pour aller chercher le petit surplus de vitesse et d’allonge au lieu d’être au rupteur en permanence ou de jouer de la boite de vitesse.

2nd constat : Ohlins + Showa + Metzeler, c’est fantastique. La moto se balance aisément et une fois sur sa trajectoire s’avère a la fois rassurante mais permet aussi de rattraper les petites erreurs.

3eme constat : En dessous de 2500trs/min ca a un peu de mal a relancer. Par contre, on peut aussi adopter une conduite plus cool pour profiter de la moto.

Triumph Thruxton RS test avis prix fiche technique vitesse chevaux

Notre avis sur la Thruxton RS

L’ultime café racer ? C’est un débat. Mais si on se dit :

  • Esthétique : Bracelets, commandes réculées, ligne affutée,… Ca reprend les codes historiques. Et c’est plutôt très bien fait !
  • Moteur : 105ch les amis, c’est largement suffisant pour booster votre ego et faire taire à peu près tout ceux qui vont vouloir venir vous taquiner.

Donc là, dessus OUI, cette Thruxton RS représente aujourd’hui la version 2.0 du café racer. Elle est belle, elle marche bien, elle colle à la route, son moteur est vraiment très agréable, elle donne confiance, elle est valorisante, elle est bien finie… Ca coche beaucoup de cases !

Si je devais faire quelques remarques. J’aurais apprécié (et oui !) un écran TFT plutôt que les compteurs à aiguilles. C’est moins vintage mais sur une moto de cette gamme, j’aurais apprécié pouvoir avoir ce petit surplus de technologie. L’autre point concerne la place en duo. Il faut rajouter un kit entre 300 et 500 euros.. Dommage.

D’autant que la belle coute 16 700 euros. Et si vous craquez pour le kit Track Racer (photo à la suite) vous vous en sortez avec une beauté ultime.

Le résumé de cette Thruxton RS : une sportive en habit de gentleman, parfois distinguée, parfois incisive. Une superbe machine aussi à l’aise pour la balade, que « For the Ride »

Plus d’infos sur le site de Triumph

Fiche Technique Triumph Thruxton RS

*c’est bien 105ch et non 103