Vous vous rappelez ce Facebook Live hyper professionnel que j’ai fait en Espagne il y a deux semaines…? Et bien, voici l’article sur la nouvelle Harley Davidson Street Rod que je vous présentez en direct.

Je vous mets dans le contexte : je n’ai jamais roulé sur une Harley auparavant, mais j’ai essayé beaucoup d’autres motos. Mes éléments de comparaison sont ce qui se fait chez les autres marques (Indian étant le plus proche) et le défi que la marque avait choisi de relever, c’est à dire un roadster.

Harley Davidson Street Rod-Romain de Bascher-romain-de-bascher-Harley Davidson-Street Rod-Harley-Davidson-Street-Rod-roadster-750-750cc-

Quand on pense à Harley Davidson on entend ce son qui lève le poil, on s’imagine des blousons en cuir, on se verrait aux USA, on se rappelle cette moto intemporelle et robuste, cette manufacture à couper le souffle, des routes pour seule compagne et une position idéale pour les longs trajets. Rock’n’roll baby !

Alors cette Harley Davidson Street Rod sera elle le prochain succès de la marque ?

Le rendez-vous était donné à l’aéroport de CDG Paris pour faire l’harley-retour à Marbella en Espagne (ok, je sors).Nous avions un jour et demi pour se plonger dans l’univers de la marque et de ce nouveau modèle.

Une fois arrivés, les trois coloris de la Street Rod nous attendaient devant les portes de l’hôtel.

Harley Davidson Street Rod-Romain de Bascher-romain-de-bascher-Harley Davidson-Street Rod-Harley-Davidson-Street-Rod-roadster-750-750cc-

Voici ce que l’on remarque en premier lieu :

Trois coloris existent, la version noir mat, le noir brillant et l’olive. La version olive est très réussie et change de l’habituel noir. On voit rapidement que ses origines sont un héritage de la street 750 et de l’arrière de la XR 1200 X (en biseau avec la suspension rouge). La moto est plus haute que les précédentes avec 765 mm (au lieu des 720 mm de la Street 750). La ligne générale est droite, la forme est là, c’est le look d’un roadster.

Le lendemain après une présentation des nouveautés de la moto, direction la route.

Harley Davidson Street Rod-Romain de Bascher-romain-de-bascher-Harley Davidson-Street Rod-Harley-Davidson-Street-Rod-roadster-750-750cc-

La position :

Ce n’est pas évident, les genoux viennent taper dans le réservoir (je fais 1,83). Les pieds ne trouvent pas tout de suite leurs places. La position du corps est droite, c’est celle d’un roadster. Le guidon donne envie d’avaler des kilomètres. Le confort de la selle conducteur est bonne, pour celle du passager elle semble rudimentaire. Pour m’être assis dessus, je pense que votre passager souffrira sur les longs trajets. Mais après tout, est ce que cette Harley est le modèle de la gamme le plus adapté pour avaler des kms ? Non, son domaine de prédilection est la ville.

Harley Davidson Street Rod-Romain de Bascher-romain-de-bascher-Harley Davidson-Street Rod-Harley-Davidson-Street-Rod-roadster-750-750cc-

Prise en main :

La prise en main est simple, voire évidente, la moto marche au quart de tour. La sonorité n’est pas comparable aux autres modèles de la marque, on n’entend pas le fameux « potato , potato,… »  mais l’âme Harley-Davidson résonne tout de même. On a gagné en rayon de braquage avec un angle de chasse plus proche du moteur ce qui lui apporte un caractère plus maniable et donc citadin. Les rétroviseurs sont en dehors du guidon, je n’ai pas pu rouler en ville, il vous faudra donc l’essayer pour voir s’ils ne sont pas gênants.

Harley Davidson Street Rod-Romain de Bascher-romain-de-bascher-Harley Davidson-Street Rod-Harley-Davidson-Street-Rod-roadster-750-750cc-

Harley Davidson Street Rod-Romain de Bascher-romain-de-bascher-Harley Davidson-Street Rod-Harley-Davidson-Street-Rod-roadster-750-750cc-

Que dire du moteur ?

Cette machine à un caractère intéressant, car elle est coupleuse même à bas régime, à 4000Rpm. Nous sommes toujours sur un 749cc en comparaison à la Street 750, mais nous passons à 65Nm au lieu des 59Nm. Vous pourrez donc profiter de cette nouvelle facette roadster tout en conservant l’envie de prendre le large. D’autre part, et comme souvent chez Harley, il faudra passer par un Stage 1, pour libérer le moteur…

Harley Davidson Street Rod-Romain de Bascher-romain-de-bascher-Harley Davidson-Street Rod-Harley-Davidson-Street-Rod-roadster-750-750cc-  Harley Davidson Street Rod-Romain de Bascher-romain-de-bascher-Harley Davidson-Street Rod-Harley-Davidson-Street-Rod-roadster-750-750cc-

La moto a pris quelques kilos, 23 kilos exactement, soit 229 kilos à sec, mais rien de gênant. Un défaut qui n’est pas des moindres, c’est la boîte de vitesse… il est vraiment difficile de trouver le neutre… autant vous dire que pour un roadster, vous allez débrayer devant les feux rouges en centre-ville. Nous avons tous eu ce soucis, et à la longue, ca devient pénible. Par ailleurs, l’indicateur de rapport engagé est long à afficher les données (sûrement cette même économie que chez Moto Guzzi, où ils calculent les tours minute et la vitesse pour afficher le rapport engagé).

Harley Davidson Street Rod-Romain de Bascher-romain-de-bascher-Harley Davidson-Street Rod-Harley-Davidson-Street-Rod-roadster-750-750cc-

Harley Davidson Street Rod-Romain de Bascher-romain-de-bascher-Harley Davidson-Street Rod-Harley-Davidson-Street-Rod-roadster-750-750cc-

Au quotidien :

C’est un roadster Harley. La suspension est bien, vous avez une fourche inversée à l’avant et une suspension réglable en précharge à l’arrière. Un défaut du quotidien ? Ce sera sûrement ce moteur qui chauffe franchement les jambes ! Côté freinage les étriers avant fonctionnent bien (prouesse chez Harley !) mais ne sont pas encore aux niveaux d’autres roadsters, à l’arrière le freinage sera bien plus mordant et au final, comme sur de nombreux customs, son usage sera récurrent. Heureusement j’ai pu compter sur la qualité des pneus des pneus d’origine offrant un bon grip ainsi qu’à son ABS pour suivre mes compagnons de route.

Le rythme très soutenu sur les petites routes espagnoles m’a permis de mieux apprécier la moto. Au final, la moto se balance bien de gauche à droite, les cales pieds évidemment viennent frotter mais pas à chaque virage grâce à la garde au sol à la hausse pour une Harley !  Les 70ch de la moto répondent présents meme à bas régime et avec le choix des trajectoires de notre ouvreur, on se surprend à passer drôlement vite avec un custom ! La conduite se fait au guidon, les genoux ayant tendance à chauffer pour aller chercher le reservoir…

Harley Davidson Street Rod-Romain de Bascher-romain-de-bascher-Harley Davidson-Street Rod-Harley-Davidson-Street-Rod-roadster-750-750cc-

Harley Davidson Street Rod-Romain de Bascher-romain-de-bascher-Harley Davidson-Street Rod-Harley-Davidson-Street-Rod-roadster-750-750cc-

Conclusion :

Comme vous l’aurez remarqué, mon avis est mitigé sur cette moto. Cependant, il me paraît important de rappeler que c’est une Harley-Davidson qui souhaite plaire à une clientèle plus citadine, jeune et européenne. Acheter une Harley Davidson, on s’attend au gros Twin vibrant à bas régime, ici nous sur un autre type de moto, c’est un roadster. Malgré quelques petits défauts énervants au quotidien (témoin de neutre, moteur qui chauffe, etc…), on se surprend à mettre de l’angle et même attaquer avec un custom ! Cela dit, c’est un bon compromis pour celles et ceux qui souhaitent s’offrir une Harley Davidson et sont amenés à conduire essentiellement en ville. Son prix est accessible à 8490 € et une version bridée A2 existe. C’est une bonne façon de commencer son histoire avec la marque une fois son permis en poche. Secrètement, nous espérons qu’un petit malin va la désosser et la transformer en Flat track…. et là en liant l’histoire, le look, une perte de poids et la technologie moderne, cette moto peut etre une petite bombinette !

Harley Davidson Street Rod-Romain de Bascher-romain-de-bascher-Harley Davidson-Street Rod-Harley-Davidson-Street-Rod-roadster-750-750cc-

Caractéristiques techniques de la Harley Davidson Street Rod :

Type : bicylindre 4T, refroidissement par eau, simple ACT, 4 soupapes

Alésage x Course : 85 x 66 mm

Cylindrée : 749 cm3

Puissance : 50,7 kW (68,9 ch) à 8000 tr/min

Couple : 65 Nm à 4000 tr/min

Alimentation : injection

Mise en route : démarreur électrique

Transmission : 6 rapports, courroie

Suspension avant : fourche inversée 43 mm, débattement 117mm

Suspension arrière : 2 amortisseurs réglables en pré contrainte, débattement 89,5mm

Type de freinage : ABS

Frein avant : 2 disques, diamètre 300 mm

Frein arrière : 1 disque, diamètre 260 mm

Pneu avant : 120/70 x 17

Pneu arrière : 160/60 x 17

Poids : 238 TPF kg

Hauteur de selle : 765 mm

Longueur : 2130 mm

Empattement : 1510 mm

Essence : 13,1 litres

Coloris : noir, vert olive, gris mat

Permis : A (permis moto)

Norme : Euro4

Homologation : L3e

Garantie : 2 ans PMO

Harley Davidson Street Rod-Romain de Bascher-romain-de-bascher-Harley Davidson-Street Rod-Harley-Davidson-Street-Rod-roadster-750-750cc-

Équipement  :

Neiman

Antivol électronique

Tachymètre

Totalisateur

2 trips partiels

Témoin défaut moteur

Témoin huile

Témoin de passage en réserve

Feu arrière et clignos à leds

ABSHarley Davidson Street Rod-Romain de Bascher-romain-de-bascher-Harley Davidson-Street Rod-Harley-Davidson-Street-Rod-roadster-750-750cc-

Cette nouvelle Harley Davidson Street Rod coute :  8490€

La Street Rod couleur olive est à : 8690€

Pour en savoir plus, c’est ici !

Notre avis / Les + et les -
La garde au sol Le Prix raisonnableLe look
Le neutre...La boite de vitesseL'ergonomie générale
8.3Note finale