Parfois, il faut savoir céder sa place. Nous doutant que ce ne serait pas un essai de tout repos, on a laissé notre ami GAEL, le seule de l’équipe qui sache rouler « propre » aller essayer le nouveau pneu Dunlop RoadSmart III.

Son verdict :

Dunlop nous a gentiment invité à venir tester son nouveau RoadSmart III , pneu sport touring qui peut équiper bon nombre de nos montures néo-vintage ; alors, essayer un pneu dans cette branche hyper technique et ultra concurrentielle, ça consiste en quoi ?

Pour ça, rendez vous sur le circuit de Mireval, dans le sud de la France, au centre d’essai Dunlop ; la matinée sera consacrée à un « roulage » de 200 km sur les petites routes sinueuses de l’arrière pays, l’après-midi à des ateliers plus techniques destinés à tester les limites du pneu, sur piste sèche et sur piste mouillée (imaginez un tracé de vitesse arrosé non stop… W&W 2015, en pire !!!! Qui a dit que ce n’était pas possible ?)

Roadsmart III_Combined_Packshot

Roadsmart III_rear_detail_1

Dunlop sait recevoir, ainsi une quarantaine de motos nous attendaient sagement alignées sur le parking, de la GT au roadster, en passant par 2 belles XJR1300 prévues spécialement pour nous.

Bon… là, je dois faire une petite aparté : je m’attendais à une petite ballade sympa, entre collègues, bercé par le chant des grillions et pas à un run sauvage à la Joe Bar Team sur routes « fermées » (hum…) !!!!!

A 140 de moyenne sur les petites départementales à nids de poules, graviers et virolos de l’Hérault, ça ressemblait plus à un rallye routier qu’à une ballade entre potes.

13072977_10154123619714122_392175553_o 13072282_10154123619629122_1006180580_o

Mais bon, force est de constater que la fin justifiant les moyens, on a pu vraiment tester le Road smart 3 en conditions réelles ; le pneu est précis et garde un très bon comportement alors que les qualités de revêtement se détériorent ou que l’allure s’accélère (…beaucoup). Il procure à la moto une étonnante agilité, en nette progression par rapport à son prédécesseur. A l’entrée d’un virage au freinage un peu (carrément) trop optimiste, un des collègues à décidé d’aller voir sa tenue de route en forêt. Et bien même en off road et il n’a pas été ridicule !!!!

Remis de nos émotions, il était temps d’enfiler les combinaisons de pistes pour des essais encore plus rapides. Un des gros avantages du Road smart 3 est la grande rapidité à laquelle il atteint sa température optimale d’utilisation ; concrètement, dès les premiers kilomètres, on se sent en sécurité sur route, et si par chance, il y a un circuit entre la maison et la boulangerie, on a déjà le genou par terre avant la fin du premier tour !

12899444_10154046604804122_1085462503_o

La dernière « activité » fut consacrée à essayer les pneumatiques sur piste mouillée. Le brief du pilote d’essai Dunlop vous met dans l’ambiance : « Vous me suivez sur les 2 premiers tours, comme ça je vous montre la trace et après, ç’est à vous… bon, quand vous serez seuls, essayez de pas en sortir, il y a des algues vertes partout, et les algues, ça glisse. » En réalité, le grip du Road smart 3 est hyper impressionnant, et au fil des tours, je me suis pris au jeu, à mettre de plus en plus d’angle et à effectuer des freinages de plus en plus appuyés, sans jamais mettre le pneu en défaut… bluffant !!!

12894300_10154046600994122_1383714752_o

Dernière chose : si chez les gros manufacturiers, on trouve des pneus plus ou moins similaires en terme de performances, le gros point fort du Road smart 3 est sa longévité, 82% supérieure à celle de ses concurrents, un détail non négligeable au vu du tarif des pneus haut de gamme !

C’est sur qu’ils n’ont pas le look « vintage », mais après s’être fait peur 2/3 fois sous la pluie sur la pavé, et d’autant plus avec  une neo-retro qui marche fort, il vaut mieux avoir des pneus qui accrochent !

Disponible en 16 dimensions différentes, il permet d’équiper la plus part des motos neo-retros actuelles.

Comptez environ 130 € pour un pneu arrière en 130/70/17.