Erik Buell fait partie des légendes du milieu motocycliste. Bon tout d’abord par son passé de pilote à haut niveau, mais aussi par la création de la marque portant son nom : BUELL, encore aujourd’hui synonyme de performance et d’innovation. Alors quand nous apprenons qu’il quitte le moteur thermique pour se pencher sur l’éléctrique. Nous sommes curieux… Lorsque Buell devient FUELL !

FUELL motorcycle Erik Buell moto éléctrique

Petit rappel Historique

Une fois son diplôme d’ingénieur en poche, Erik Buell est embauché chez Harley Davidson en tant qu’ingénieur chassis. Son talent et sa passion lui font déposer de nombreux brevets pour la marque du Milwaukee. Mais en 1982, il poursuit son rêve : Créer sa propre marque de moto de sport américaine (bien sur!) pour la route.

Son passé avec Harley Davidson lui permet d’obtenir des moteurs jusqu’en 1993, et il crée plusieurs modèles,  atypiques, innovants et surtout aux sensations exceptionnelles. Si vous n’avez jamais eu l’occasion de rouler sur une BUELL, c’est comme chevaucher un taureau furieux. Tout vit, tout vibre, tout est brutal mais tout est génial !

En 1994, Harley lui rachète 49% des parts puis à nouveau 49% quelques années plus tard. Buell tourne à plein régime avec une gamme complète de motos (il y a meme un trail si si…) en produisant plus de 10 000 motos par an. Cependant en 2009, Harley Davidson décide d’arrêter la production des Buell pour se recentrer sur sa croissance propre. Il y aura eu en tout et pour tout , 136 923 Buell produites…

 

Alors forcément quand la légende s’associe notamment au français F-X Terny (spécialiste de l’entreprenariat depuis plus de 25ans), au russe Artem Smirnov (designer) et à l’allemand Dieter Scholz, nous pouvons à juste titre imaginer qu’ils ne vont pas à la légère.

FUELL motorcycle Erik Buell moto éléctrique

FUELL motorcycle Erik Buell moto éléctrique

 

FUELL pour l’instant se concentre sur 2 modèles :

    • Le 1er est un vélo électrique baptisé : le FLUID.  Bon ca nous intéresse un peu moins mais il se revendique comme le vélo éléctrique ultime : Beau, solide, efficace et permettant de faire de la ville mais aussi d’emprunter les chemins. Le moteur est l’un des plus puissants du marché, il est équipé de 2 batteries de 1000W amovibles et permet d’atteindre 45km/h dans le plus grand des silences… Interessant !! En tout cas leur campagne indie gogo a déjà tout explosé, car il reste 20jrs, ils sont à 300 000 euros soit 436% de l’objectif. Propre !

 

  • Le 2nd est une moto : la FLOW. Attention elle fait 11kW soit l’équivalent d’une 125cc. Et voila j’en entends râler (j’ai ralé aussi pour tout avouer) mais laissons le temps au temps et surtout laissons nous surprendre par les talents d’ingénieur de Erik Buell. La Flow est annoncée comme combinant practicité (50l de rangement tout de meme) et technologie (avec un moteur spécifique développé dans le moyen arrière pour assurer aucune perte), plaisir de conduite et une acceleration « généreuse » aux alentours de 10 000 $.

FUELL motorcycle Erik Buell moto éléctrique

FUELL motorcycle Erik Buell moto éléctrique FUELL motorcycle Erik Buell moto éléctrique

La Flow reprend bien sur les lignes des fameuses BUELL et sera déclinée également en 35Kw, soit à peu prés 48ch pour un couple de 750 N.m ( vous voyez mon sourire la 🙂 ). Point de détail et historique, elle aura une fourche inversée (c’est Erik Buell qui a été le 1er à le proposer sur une moto de series.

 

En tout cas, je reste à l’écoute du projet et de la marque car FUELL semble mettre tous les atouts de son côté pour devenir une future figure incontournable de la mobilité électrique !