Les motos anglaises n’ont de défaut que leur fiabilité discutable. Côté look et charme, on ne peut pas leur enlever une beauté toute particulière. La marque Triumph, forte de plusieurs décennies d’expérience, a su imposer ses codes esthétiques pour convertir le monde à l’idée d’une moto aussi performante que belle.

Pour rendre hommage à ce magnifique héritage, l’atelier BAAK de Rémi REGUIN, qu’on ne présente plus, s’est attaqué à une T120 en lui rendant les codes d’antan. Et le résultat est tout bonnement incroyable.

BAAK Bathtub

L’inspiration du modèle de 1962… jusqu’aux méthodes de fabrication!

Pour avoir une vision plus concrète de la qualité de fabrication des anciennes de Triumph, BAAK s’est procuré un modèle de 1962. Mais attention, c’est bel et bien un modèle de T120 2018 qui a servi de base à la transformation.

Ce custom fait référence aux codes esthétiques de l’époque avec notamment la jupe arrière prolongée qui lui a valu le surnom de « Bathtub« :

«  La jupe arrière prolongée, caractéristique des « Bathtub », est le fruit du design d’Edward Turner (1901 – 1973). Elle a été montée pour la première fois sur une Triumph en 1959, puis supprimée du catalogue en 1966 car peu appréciée par le public. Le marché américain, principale cible commerciale de Triumph, recherchait en effet des designs plus épurés à l’époque, les concessionnaires Triumph devaient même retirer les carénages afin de vendre leurs motos. Il est donc rare aujourd’hui de trouver des Bathtubs complètes. Ce carénage était supposé protéger le pilote, la moto et son passager des projections ; très utile en Angleterre, un peu moins en Californie… »

C’est donc une belle pièce de l’histoire de la moto qui a été replacée au coeur des attentions, et ça fait du bien vu le résultat. C’est d’ailleurs la fabrication de ce carénage ui a constitué le plus gros du travail de conception et de transformation pour cette prépa. Pas moins de 26 jours ont été nécessaires à la fabrication de la carrosserie. Ce n’est bien sûr pas une machine qui est à la base de sa conception mais un tôlier-formeur qui l’a travaillée au marteau, formée à la roue anglaise, redécoupées, soudées au TIGBref un travail titanesque.

BAAK BathtubBAAK BathtubBAAK BathtubBAAK Bathtub

BAAK Bathtub

Pour sublimer le tout, c’est un magnifique gris nacré qui a été choisi pour correspondre aux standards de l’époque et magnifier les formes de la belle anglaise. On retrouve notamment dans ce travail de peinture des reflets champagne et des liserets brossés.BAAK BathtubBAAK Bathtub

La genèse du nouveau standard BAAK

Fondé en 2012 par Rémi REGUIN, l’atelier BAAK est spécialisé dans la conception, la fabrication et la commercialisation d’accessoires pour véhicules néo-rétro. Ce sont plus de 300 références de pièces conçues et fabriquées par la petite équipe de 12 collaborateurs qui sont proposées à la vente en ligne et prêtes à être expédiées aux 4 coins du monde : selles, bagagerie, garde-boues, phares, lignes d’échappement, guidons, compteurs, etc. BAAK réalise également des transformations à la carte sur base Triumph, Moto Guzzi, Royal Enfield et BMW NineT au sein de ses ateliers.

Avec ce modèle, BAAK présente sa nouvelle gamme de motos Premium dont le niveau de finition, le souci du détail et l’aspect sur-mesure dépassent encore les standards habituels de l’atelier français. Bref, on espère voir de telles machines à l’avenir car là, niveau qualité de finition… ils ont fait fort! En plaçant l’artisanat au coeur de leurs processus de fabrication, BAAK se démarque encore un peu plus par son excellence et son expertise en terme de transformation des Triumph.

BAAK BathtubBAAK BathtubBAAK BathtubBAAK BathtubBAAK BathtubBAAK BathtubVoici les caractéristiques techniques de la T120 Bathtub:

Transformations et accessoires BAAK:

  • Phare à carénage en aluminium, optique Lucas P700 et compteur classique intégré.
  • Garde-boue avant en aluminium avec tringles de fixation sur-mesure.
  • Carénage BathTub en aluminium, avec feu classique intégré.
  • Guidon BAAK N°1 en inox brossé et câbles longs, pontets en aluminium
  • Commodos en aluminium usiné.
  • Tés de fourche en aluminium usiné.
  • Selle courte en cuir rouge avec passepoil, boucle arrière en aluminium manchonnée,
  • Fond de selle PEHD et mousses Jump.
  • Silencieux d’échappement en inox brossé.
  • Filtres à air camembert remplaçant la boîte à air d’origine.
  • Bac à batterie en aluminium.
  • Soufflets de fourche en cuir rouge.
  • Leviers de frein / embrayage Kustom Tech.
  • Logos de réservoir en fonderie d’aluminium.
  • Jantes Av. 18’ et Ar 16’ en aluminium.
  • Amortisseurs courts Big Body par Shock Factory.
  • Poignées de guidon Biltwell Renegade, et clignotants embout de guidon.
  • Disques de frein avant Beringer.
  • Contacteur à clé relocalisé sous le réservoir.
  • Sabot moteur en aluminium peint en epoxy noir satin.
  • Peinture personnalisée complète.
  • Pneus Avon MKII.

Beaucoup de pièces made in BAAK donc et surtout beaucoup de savoir-faire. Côté prix, il faut compter 50 000€ de budget et un délai d’un an. Le prix de la perfection.

Retrouvez tous les produits et les prépas de l’atelier sur leur site.