Une belle histoire d’amitié

C’est au cours d’un voyage à Lisbonne que j’ai eu l’occasion de découvrir la marque portugaise Maria Riding Company, après avoir aperçu un bon paquet de prépas plus ou moins réussies dans les rues sinueuses de la majestueuse ville portugaise.

Dans une petite ruelle, un petit shop (Urban Lena Motorcycles) rassemblant bon nombre de belles pièces, que j’ai aperçu les sublimes CAMPFIRE BOOTS de la marque qui ont de suite attiré mon œil. Des bottes extrêmement bien finies, avec une patine incroyable. J’ai réellement flashé sur ces pompes en un clin d’oeil. Des Red Wing? Des Chippewa? Que nenni! Des bottes portugaises produites et vendues à Lisbonne.

Maria Riding Company c’est l’histoire d’une bande de potes qui a décidé, en 2010, de créer une marque correspondant à leurs idéaux. Luis et Rui ont entrepris de convertir leur passion pour la moto en une marque. Les deux confrères ont un passé commun dans le motocross, le surf, la musique, et le skate. De quoi tisser des liens entre deux chutes! Les deux amis ont un lien particulier avec les éléments de la nature: « nous avons une relation très intense avec la route et l’océan, et nous espérons que cela se ressent dans notre travail. Nous voulons marquer la différence et inscrire nos racines« . 

Maria Riding Company Campfire Boots

Les Campfire Boots

La custom culture à la portugaise

Mais Maria Riding Company c’est aussi un atelier de préparation lisboète qui commence à laisser une empreinte dans le monde du custom avec des prépas très originales. Dès le début de leur activité mécanique, les potes ont eu un succès fulgurant tant la qualité transparaissait de leurs œuvres. Inspirés par les anglaises, notamment de chez Triumph, ils n’hésitent pas à transcrire leurs envies sur des créations totalement barrées et extrêmement bien finies. Leur philosophie est que chaque moto est unique au même titre que chaque personne a une identité. Les conceptions sont faites sur demandes, après avoir débattu avec le client, discuté de ses envies, de sa philosophie et de ce qu’il voudrait sur son prochain bébé: « nous avons un style assez classique mais quand il faut mettre les mains dans la boue nous n’hésitons pas à nous engager dans des projets plus engagés. Nous comprenons les gens qui veulent rouler sur des machines conformes à l’originale mais ce n’est pas pour nous, nous devons créer, inscrire notre empreinte sur ces motos ». Leur devise est simple, WE DESIGN, WE BUILD, WE RIDE.

Voici quelques-uns de leurs plus beaux ouvrages:

 

 

Maria Riding Company

Triumph Scrambler Navalha

Maria Riding Company

Triumph Bonneville Red Barron

 

Maria Riding Company

Triumph Scrambler Amazona

Maria Riding Company

Triumph Bonneville Silly Kid

Maria Riding Company

Ducati SS750 Italian Sniper

Maria Riding Company

Ducati GT1000 Bloody Fang

Des vêtements au parfum ensoleillé

Les fringues sont à l’image des motos : colorées et extravagantes. Elles respirent la qualité et ont un look délicieusement vintage. Difficile de ne pas se laisser charmer par leurs motifs qui rappellent les logos MX des années 70. Réellement, les couleurs sont encore plus éclatantes en vrai que sur les photos du site. Un réel plaisir visuel qui colle parfaitement au soleil du pays.

Les vêtements sont fabriqués au Portugal, un pays connu pour la qualité de ses textiles. L’attention apportée aux vêtements est identique à leurs préparations mécaniques: « nous sommes très méticuleux et exigeants dans notre approche. Nous procédons de la même manière que notre atelier de préparation, nous nous imposons des standards exigeants et nous nous forçons à ne jamais nous en détourner« .

Maria Riding Company

A part en se rendant dans cette magnifique ville qu’est Lisbonne, il est difficile de se procurer des produits de la marque, si ce n’est sur leur shop en ligne. On espère que ce projet se développera davantage à l’international et trouvera des revendeurs dans l’hexagone.

Chez 4h10, on adore et on recommande !

Le shop ici.