Pour bon nombres d’entre nous, les motos électriques sont des signes avant-coureurs d’un avenir bien sombre. Des limitations excessives sur nos petites routes nationales passent encore, mais chevaucher des machines sans âme qui prônent l’économie et le côté pratique sans émotion, sans bruit et sans odeur – c’est définitivement trop.

Heureusement pour nous, Samuel Aguiar est de ceux qui voient avant tout le potentiel. L’homme confesse s’être inspiré à la fois d’une « Porsche 356 pré-A, d’un iPhone et d’un Pokémon » pour construire la Shiny Hammer.

Hope shiny hammer moto électrique scooter Hope shiny hammer moto électrique scooter

La rocket que vous regardez en ce moment est en fait un Vectrix VX-1. Le VX-1 est un maxi-scooter de fabrication polonaise qui promet une vitesse maximale approchant les 120 km/h pour 280km d’autonomie. Plutôt laid et repoussant (qui a dit « comme tous les scooters ? »), le scooter reste cependant une très bonne base, bien construite dans un aluminium léger et solide.
Le scoot dispose des dernières avancées technologique comme un accélérateur qui peut être « fermé » pour créer un freinage régénératif lors de la décélération et ainsi optimiser la durée de vie de la batterie.

Ce concept est surnommé « Hope », a été design et réalisé en France dans les ateliers de Shiny Hammer à Saint-Quentin au Nord de Paris. Il a fallu 4 ans à Samuel pour créer Hope. Il faut avouer qu’il apporte une touche de style à ce scooter électrique, je ne sais pas pourquoi mais je le trouve résolument rétro dans son style futuriste comme si on devait le carénage du scooter à une aile d’un vieux pick-up F100 Ford.

De quoi me réconcilier avec la planète, au moins pour aller faire les courses le samedi matin… tôt,  très tôt !

On regarde l’interview en FR de Samuel et le test de la bécane avec en prime ZEF à son guidon :