Il y a quelques jours, je flânais sur Instagram lorsque je suis tombé sur une photo d’une préparation originale. Il s’agissait d’une BMW R100 toute chromée couleur cuivre. J’ai été impressionné par la qualité de la réalisation et ai tout de suite voulu en savoir plus sur les origines de cette bécane. J’ai été surpris d’apprendre que l’homme derrière la bécane était un passionné français mais également un amateur qui a trouvé une merveilleuse façon d’occuper ses week-ends et de partager sa passion durant les 5 dernières années.

Vu son profil Instagram et ses réalisations, je savais déjà que l’homme avait le goût des belles choses et du travail bien fait. Après quelques échanges avec lui, il s’est avéré être de surcroit un digne hériter de l’esprit motard et n’a pas hésité à répondre à toutes mes questions.

Vincent DEGANO

Vincent DEGANO est un père de famille de 37 ans qui a transformé son garage en véritable workshop où s’adonner à sa passion : la customisation de moto.

Il se consacre entièrement aux modèles iconiques de la marque BMW. Un peu nostalgique, il confesse que l’amour de la marque lui vient de son père, un ancien motard de la police qui a passé sa carrière à chevaucher ces machines.

Il a donc eu le loisir d’étudier ces motos toute son enfance, et ses objets sont passés de fantasme à réalité grâce à son ambition sans mesure. Aussi loin qu’il s’en souvienne, Vincent a toujours apprécié les Scramblers, pour leur maniabilité au quotidien mais aussi pour l’esthétique sauvage et rebelle de ce genre d’engins. Animé par la volonté de bâtir de ses mains, il entreprend de transformer sa moto ainsi que celle de sa femme en Scrambler, apportant un style épuré et contrasté qui lui est propre et reconnaissable.

 

Sa BMW R100

Toute bonne préparation commence par des heures passées sur les sites de petites annonces pour trouver la perle rare qui constituera la base du travail. Pour Vincent, l’ADN du Scrambler réside dans le contraste et le choc visuel apportés par un moteur brut et imposant, il lui fallait donc un modèle qui combine ses attentes et son choix s’est naturellement porté sur la R100  de BMW.

Il trouve finalement une base au bout de quelques semaines. Après avoir soigneusement entièrement désossé la bête, le chantier s’avère complexe et laborieux. Le cadre présente des marques de rouille et le moteur n’est plus tout jeune. Impossible pour ce passionné d’imaginer ne pas reprendre la moto de ZÉRO.

Il s’attaque donc dans un premier temps à la partie mécanique. Après la dépose et l’ouverture du moteur pour vérification et le changement des soupapes, tout est restauré si possible, ou remplacé par des pièces neuves. Pour améliorer l’esthétique de la partie mécanique, le radiateur d’huile et la boite à air d’origine sont remplacés par des éléments plus modernes. Après plusieurs heures de boulot, le moteur de notre R100 est comme neuf.

Pour la partie esthétique, il choisit de s’orienter vers un style Café Racer, avec un guidon bracelet et une coque arrière. Il ajoutera quelques détails pour souligner le tout, comme des jantes à rayons ou encore un gros train avant.

Les fans de la marque auront tout de suite reconnu la fourche avant de la Triumph Speed Triple de 2010. Essentielle pour pouvoir installer un freinage BREMBO radial, elle l’a obligé à fabriquer un axe de colonne de direction sur mesure, des entretoises de roue et des entretoises de disque pour pouvoir conserver la jante BMW d’origine et poser les disques de Triumph en 320mm, le tout usiné sur mesure en aluminium.

Le freinage est assuré par un maitre cylindre de 16mm d’origine BMW, ainsi que des durites aviations sur mesures faites par « SILVERPERFORMANCE ».

Pour le poste de pilotage, le guidon a été remplacé par un « LSL » muni de poignées « BITWELL ». Il ajoutera par la suite un support en aluminium de fabrication maison pour recevoir un phare avant type « BATES » ainsi qu’un compteur digital « DAYTONA Velona ».

Le réservoir est déposé et remplacé par un modèle de R80 mono-lever de 1992, beaucoup moins imposant que celui d’origine et s’adaptant parfaitement au look recherché.

Le cadre arrière a été fait entièrement en acier pour y recevoir une coque en fibre sur mesure fabriquée par « BIKECOMPOSITE61 ». Cette coque arrière reçoit à son tour deux feux à leds et des clignotants « MOTOGADGET ».

Un passage de roue sur mesure vient finir le dessous de la machine. Cet ensemble permet de loger la batterie « Solise » et une partie du faisceau électrique simplifié au maximum.

Pour le confort et le style, le fond de selle est fabriqué home-made et les finitions sont confiées à Kristel de chez « KRISALIDE SELLERIE » pour une réalisation sur mesure.

Enfin, la moto a été entièrement repeinte du cadre aux amortisseurs en passant par la fourche ou encore le carburateur. Le tout a été soigneusement sablé et recouvert de peinture résine à base de poudre de cuivre.

Le moteur quant à lui a entièrement été décapé et repeint en noir satiné. Le réservoir et la coque arrière sont entièrement chromés puis passés en vernis coloré cuivre et noir, le tout réalisé par « Paint Design »(pantdesign77(at)gmail.com)

Ligne échappement maison avec silencieux type « MEGATON », recouverte de bande thermique noire.

La moto est chaussée de pneus « AVON STORM3D » en 120 et 160.

Cette moto est l’une des plus abouties de Vincent. L’expérience et le zèle mis à l’ouvrage lui ont permis de réaliser cette moto qui, au-delà de son caractère, offre d’excellentes caractéristiques techniques, avec un train avant revu et corrigé qui permet de rouler en toute confiance.

 

Même si son travail prouve le contraire, Vincent DEGANO n’est pas un professionnel donc n’hésitez pas à le suivre et à l’encourager dans ses projets : @vincent77750

 

A propos, si vous êtes talentueux, n’hésitez pas à nous soumettre votre création pour un article !