Plus qu’un pantalon, l’histoire entre une marque et un coureur habitué aux challenges !

L’histoire de Belstaff débute en 1924 dans le Staffordshire (Midlands). Eli Belovitch et son beau-fils Harry Grosberg, les fondateurs, sont les premiers à proposer une ligne complète de vêtements en coton ciré.

Belstaff-Ipswich-pantalon-jean-moto-motorcycle-Franco-Malenotti-Superbike-protection-CE-EVO X-

La marque connaîtra un grand succès en 1951, quand des noms comme, le Che Guevara, Sammy Miller champion de courses de moto, ou Steve McQueen se mettent à porter l’un de leurs blousons phares, le Black Prince. Malgré 40.000 modèles vendus chaque année jusqu’en 1993, la société est passée pas loin de la liquidation dans les années 90. La crise de l’industrie du textile en Angleterre a fait fermer de très nombreuses entreprises.

Belstaff-Ipswich-pantalon-jean-moto-motorcycle-Franco-Malenotti-Superbike-protection-CE-EVO X-

Belstaff avait encore un tour dans son sac, Franco Malenotti, l’ancien champion de Superbike italien. 

Belstaff-Ipswich-pantalon-jean-moto-motorcycle-Franco-Malenotti-Superbike-protection-CE-EVO X-

Grâce à une idée simple, Franco a redressé l’entreprise :

Habiller les plus grandes stars du monde du cinéma avec du Belstaff (Jeux de dupes, de George Clooney, Indiana Jones et le royaume du crâne de cristal, le dernier Batman, Leonardo DiCaprio dans Aviator (oscar du meilleur costume en 2005), Johnny Depp dans Sweeney Todd ou encore Tom Cruise plus récemment dans La Guerre des mondes).

Il faut dire que son père est producteur à Hollywood, ça aide, paraît-il… (papa si tu lis ces quelques lignes…).

Belstaff-Ipswich-pantalon-jean-moto-motorcycle-Franco-Malenotti-Superbike-protection-CE-EVO X-

De succès en succès Franco Malenotti racheta la marque en 2004.

Le pantalon IPSWICH de Belstaff vous coûtera un oeil et deux guiboles (moins pratique pour le porter ensuite), mais il a le mérite d’être canon et donc d’avoir un petit article.

Leurs produits sont made in Italie depuis 2000. Les collections sont depuis plusieurs années dans un style dandy rider, entre élégance rétro et coupes aérodynamiques, matières luxueuses (agneau, peau lainée, cachemire double face, pécari ou astrakan) et high-tech.

Belstaff-Ipswich-pantalon-jean-moto-motorcycle-Franco-Malenotti-Superbike-protection-CE-EVO X-

High-tech, car il ne faut pas oublier la vocation profondément innovante de cette marque (286 brevets déposés, à ce jour) sur la protection et le confort.

Le pantalon Ipswich intègre esthétique moto et technologie de conduite, le tout dans un pantalon qui peut être porté au quotidien et garnit de protections EVO X (hanches et aux genoux).

Belstaff-Ipswich-pantalon-jean-moto-motorcycle-Franco-Malenotti-Superbike-protection-CE-EVO X-

Fabriqués en cuir bovin noir, les détails de matelassage sur les genoux et le dos nous ont fait carrément craquer ! Vous gagnerez en confort et vous enfilerez cette peau de bête, grâce aux fermetures à glissières situées sur chaque jambe.

Pour ceux qui n’aiment pas avoir le dos à l’air libre et qui cherchent à être bien protégé : Belstaff a installé une fermeture à glissière dans le haut du dos, sur lequel vient se greffer une petite protection dorsale qui fera le lien avec votre blouson.

Belstaff-Ipswich-pantalon-jean-moto-motorcycle-Franco-Malenotti-Superbike-protection-CE-EVO X-

Caractéristique du pantalon : 

– Epaisseur de cuir de bovin 9-1mm

– Doublure en coton

– D30 T5 EVO X protections CE

– Normes de sécurité répondent aux exigences de la directive européenne 89/686 / CEE et de la norme technique CE EN1621-1: 2012

– Deux poches latérales

– Fermeture éclair robuste pour la fixation de veste

Belstaff-Ipswich-pantalon-jean-moto-motorcycle-Franco-Malenotti-Superbike-protection-CE-EVO X-

Le pantalon « Ipswich » de Belstaff (qui coute un PEL) est à 695 €

Pour suivre la marque sur Facebook, c’est ici !