Et une nouvelle collaboratrice a 4h10 ! Madame 21 grammes va nous régaler avec ses articles impertinents à lire avec une bonne dose d’humour et de second degré !

Bienvenue Alexandra ! 

Bruce Kent, indécis notoire et handicapé des initiatives, on a eu un petit pincement au coeur quand on t’as aperçu, perdu et déboussolé au rayon yaourts du Shopi du coin.

Tétanisé devant la multitude de choix qui s’offrent à toi – nature ou framboise/litchi, allégé ou façon Tatin….- t’as honteusement abdiqué, effrayé par une décision lourde de conséquences – quelle saveur donner à ton dessert ?!? – et préféré quitter l’arène en laissant là, ton caddie démuni.

Une grande bouffée d’altruisme plus tard, on s’est dit qu’on allait te donner un coup de pouce non négligeable. Pas pour les laitages, non, on est intolérants au lactose, mais pour ta moto ! Enfin, grâce à nous, tu vas pouvoir conclure et prendre au moins une décision dans ta vie : quelle bécane choisir pour un petit bout de chemin ?

 

Board tracker – L’esthète jusqu’au boutiste

fb0ee349739037.5608691af23a0

Le Crépuscule des Idoles en allemand, les 6 heures non-stop de Guillaume Tell version Rossini ou la conférence absconse sur l’Art contemporain non cloisonné, c’est ton quotidien.

Puriste dans l’âme, tu es hyper pointu et aimes le singulier et l’inhabituel. Ton Board tracker, t’en as rêvé longtemps, tu l’as cherché, cette pièce unique, cet objet d’art.

Inspiré des motos de course des années 30, une époque dont seuls les morts se souviennent, un temps où les motos étaient quasiment montées sur des cadres de vélos, le Board tracker symbolise le retour au source par excellence. Une moto exclusive, d’esthète avec son réservoir sous le cadre et son guidon inversé. Cette belle pièce, t’en es tellement fière qu’elle trône au milieu de ton salon, bien en évidence entre ta lampe Jiedlé et tes dessins de Cocteau.

Alors évidemment, tu la sors seulement pour les grandes occas’ : une course historique, un rassemblement vintage et pour le coup tu ressors aussi ton inestimable Jaeger Lecoutre reverso léguée par ton grand père.

 

Bobber – American dream

bobber-2

 

Tu la sens cette bonne odeur de Bud et de sauce barbecue ? C’est normal, on est aux States !

Et ouais ! A toi la Highway et the 66 Road, les nuits au No Back Motel et ton steack de 2 kilos au Big Texas Ranch. De l’Amérique profonde, cultisime, du juke box, des cow-boys, et des clichés par milliers. Anyway, t’es sur ton Bobber, à profiter de la vie et de la route infinie sur cette descendante spirituelle des bécanes légendaires qui peuplaient Easy Rider, les fesses proches du bitume mais sur une selle digne de ce nom.

Enfin un peu de confort, le Bobber tire sa base de la Harley et n’oublie pas que tout biker que tu es, t’apprécies, somme toute, de rouler plus de 10 bornes sans t’arrêter à cause des crampes. Assise très base du fait de son cadre descendant, commandes avancées, cadre rigide, le Bobber, c’est un peu ton rêve américain, mais en mieux.

 

Bratstyle – Le polymorphe épicurien

brat-1

 

Son p’tit nom, elle le tient d’un certain dénommé Brat, préparateur nippon, qui inaugure le style désormais incontournable de cette moto dandy par excellence.

Minimaliste et fière de l’être, elle arbore un guidon plutôt plat et exhibe avec indolence son cadre droit et sa selle plate. Plutôt citadine et pas super confortable – et c’est un euphémisme, elle n’est pas hyper fan des chemins fangeux -, et afin que le message pénètre bien ton cerveau, elle retire son garde boue et revendique ainsi son côté trendy.

Cette poupée old school, on l’amène faire un tour dans les rues new yorkaises, on la gare à la terrasse d’un café de Saint Germain et elle accompagne le biker connaisseur, dandy et amoureux des détails que tu es dans de folles virées pétaradantes. Adaptable, elle se plie à ta volonté capricieuse : avec une base en général japonaise ou Harley – mais pas que..! elle se prête, en définitive, à tous les styles.

 

Scrambler – Daddy cool

scrambler-2

 

La vie est parfois injuste…

Bière à la main et torse nu, nonchalamment assis sur ta bécane, tu restes classe et ça, c’est pas forcément donné à tout le monde. Le Scrambler est pour toi, pilote à l’élégance innée, petit fils caché de Steeve Mc Queen, toi qui sais aussi bien porter le col roulé que le cuir, toi qui sous cette allure so bristish, transpires le mâle baroudeur. T’enfourches ta moto et explores les routes sinueuses de montagnes, tu vois du pays et tes amortisseurs t’autorisent même à te lancer sur les chemins de traverses un peu caillouteux. Tes roues à crampons, ta selle deux places, ta position et tes pots assez hauts te permettent de profiter de la beauté toute universelle de la nature.

Du smart à l’état pur qui prend sa source en Angleterre mais s’exporte très bien à Paris. Vitesse et endurance, coolitude absolue, ton Scrambler sur base de Triumph, te sied comme un gant Blauer.

 

Flat tracker – Sensations lover

flattracker

 

Dans tes veines, c’est de l’essence de champion qui coule.

Ton coeur bat au rythme de tes perf’, la vitesse, ça te fait vibrer, ton adrénaline, tu la puises dans les courbes bien propres et nettes que t’arrivent à maîtriser. Te balader comme un poète pour contempler le soleil qui darde ses rayons entre trois feuilles de peuplier, très peu pour toi…Au guidon de ton Flat tracker, tu rejoues Un pilote dans la ville.

Tu pousses les gaz de ton hybride – à mi-chemin de l’enduro et de la moto sur piste – léger, ultra puissant, ce bolide sait comment te procurer le grand frisson, à pleine vitesse et sans les mains. Sa selle alignée au réservoir, son guidon cross et en général son capot de selle droit t’offre le top de la maniabilité. A grand renfort de bruit, on t’entend arriver sur ton flat et s’ouvrent alors à toi les courses sur pistes fermées made in US et le compteur qui implose.

 

Café racer – L’insoumis 

café-racer-41

Celle là, elle est réservée aux vieux de la vieille à qui on ne la fait pas.

Moto sans concession, elle voue un culte indéfectible au Dieu performance et vitesse. Afin de te plier aux commandements de ton Café Racer, allongé tu la conduiras, et aucun passager tu ne prendras. Modelée pour la course, allégée au maximum, sa ligne compacte, son guidon bracelet et ses commandes reculées te démontrent sans ambiguité que cette dame d’origine anglaise est faite pour les puristes.

Un Café Racer sinon rien pourrait être le credo de ces pilotes un peu nostalgiques, des motards, des vrais, qui aiment rouler et sentir le vent des plaines qui leur caresse le cuir et leur chatouille les poils du nez.

 

T’en veux encore ? Retrouve plus d’articles 21 grammes à un rythme incertain et arbitraire sur 4h10 mais aussi sur le site 21 Grammes

21849

Propulsé par MailChimp!