GLEMSECK 101 4/5/6 SEPTEMBRE 2015

On va pas refaire le coup de l’historique du lieu et autres détails répétitifs, pour ça jetez un œil à l’article de l’année dernière : http://4h10.com/2014/09/glemseck-101/

Une fois encore c’est Yves T. allias « la source » qui s’y colle ….Cette année c’était les 10 ans… 10 ans qu’une poignée d’allemands emmenée par Jörg Litzenburger organise un événement gratuit qui a accueilli autour de 25 000 visiteurs sur le week-end. Beaucoup de stands de préparateurs et de marques, chacun montrant ses plus belles réalisations. BMW en faisait partie et si vous n’étiez pas aux Wheels and Waves pour admirer les Nine T préparées par les 4 dieux vivants de la scène custom Nippone, c’était le moment de se rattraper avec, en prime comme à Biarritz, leur présence en chair et en os.

Les belles images de Aurore de Bettignies !

IMG_4720

IMG_4427

IMG_3885

 

En parlant de Biarritz, il y en avait un petit bout à Leonberg Vincent Prat et deux South Siders, El Solitario et sa tribu plus le duo Blitz. Ils s’étaient regroupés avec les petits Suisses des Young Guns (Bah oui moyenne d’âge d’à peine plus de 20 ans), les Suédois de Tolle et d’Unique Motorcycle parts ainsi que les fondeurs de Valtoron et leur excellent DJ. Tout ce petit monde partageait un grand marabout planté dans l’herbe pas très loin de la grille de départ. Ce fût aussi le QG des frenchies pendant tout le week-end, Sébastien Lorentz, Franck Chatokine et toute la bande de potes qui les accompagnaient dont beaucoup ont participé au match Franco-Allemand. Les Gentlmen’s Factory ont d’ailleurs fait un T-shirt pour commémorer l’événement !

Cette année pour la première fois, le public du 1/8 de mile était beaucoup plus gâté que d’habitude !

En effet une grande tribune offrait une vue imprenable sur les runs à un maximum de spectateurs. Là, les runs … c’était de la folie pure ! Une grosse débauche de machines se sont succédées à un rythme soutenu à partir de 13H00 jusqu’à la nuit tombante le samedi . Il y en a eu pour tous les goûts, beaucoup de catégories différentes (trop pour les lister ici) avec en vedette l’International Sprint qui réunissait les machines les plus performantes, la Buell de Plan B, une Lotus, la V-Max infernale de JVB, des BM à turbo, des 4 cylindres Japonais survitaminés, etc… Parmi les quatre machines du carré final, deux Français, Seb et son Sprinbeemer qui s’incline dans une lutte fratricide contre Sylvain Bernenon et sa Tzar en demi-finale. L’autre demi finale eu lieu entre une allemande, Maria Costello, sur une Nine T préparée par Edelweiss qui perd contre le vainqueur de l’épreuve, Thomas Schlachwerk sur une TR1-R très très énervée… Ah ah ah ! Incroyable non ?

IMG_5530

IMG_4951

IMG_4479

Plus tard après d’autres catégories de runs, a eu lieu la revanche du match France/Allemagne. Si vous étiez au Café racer Festival vous savez que ce sont deux équipes qui s’affrontent, deux adversaires sur deux manches, trois s’il y a égalité, l’équipe qui remporte le plus de runs gagne… La variante au 101 c’était le nombre de participants par équipe, 16 au lieu de 7 ! Beaucoup de motos différentes de part et d’autre, des matchs plus ou moins équilibrés et l’équipe de France étant polie, elle s’est inclinée pour ce match retour. Il faudra donc faire la belle !

Le Dimanche avait lieu entre autre l’épreuve « Who’s wanna kill the cat ? », une brochette de runners affutés dont le vainqueur affronterait la Sprint Beemer, et c’est la XJR de El Solitario qui a remporté la mise !

IMG_5613

IMG_5707

Ayant pas mal trainé avec la bande de français présents et quelques amis allemands de l’année dernière auxquels ce sont rajoutés de nouveaux, le maitre mot reste la coolitude, super ambiance décontractée, un esprit bon enfant, des motos et pilotes de tous styles même si bien sûr, les cafras sont représentés en force.

20313

Propulsé par MailChimp!