Parfois il y a des journées qui commencent bien…

Ce fût exactement le cas, quand Moto Guzzi, nous a appelé un matin pour nous proposer de customiser une V7 Stone.

Vous commencez à connaitre notre passé avec les vieilles guzzi ( cf Midnight Phoenix) et les pannes associées (un régulateur qui lâche et une batterie qui implose à 5km de l’arrivée du Distinguished Gentleman ride par exemple…). Alors forcément, relever ce challenge nous a immédiatement plu.

Le modèle : une Guzzi V7 stone. La plus classique de toutes, c’est à dire une base idéale pour travailler.

Après un passage chez St Maur Motos où je n’ai jamais vu une équipe aussi talentueuse dans l’art du « Tetris – comment ranger les bécanes » (et un grand merci à Antoine pour sa gentillesse), il a fallu commencer a travailler.

IMG_20141001_111843

IMG_20150422_235233

Les étapes dans l’ordre furent :

1/ Faire les crétins avec

2/ Voir les capacités d’enduro de cette moto avec des pneus sans crampons

3/ Tout désosser

4/ Réflechir à ce que on pouvait en faire

Un scrambler ?  on  en a deja vu des dizaines

Une prepa au look classique/vintage ? également

Un café racer ? Guzzi a deja sorti le kit Record

Non, notre parti pris a été complètement différent : Toute la journée, on est ébloui par la qualité des préparations de garages aux 4 coins du monde. C’est beau mais impossible soit financièrement soit techniquement pour la plupart d’entre nous.

La constat a été simple. La Guzzi V7 est une moto accessible et doit le rester. Rien ne sert de mettre le prix de la bécane en pièces couteuses.

Cette préparation devra donc être « réalisable », sur tout ses aspects, par le commun des mortels (on ne parle pas non plus de quelqu’un qui va galérer à monter un meuble ikea). Mais bien sur avec la touche 4H10… 😉

La bonne nouvelle, c’est qu’avec la sortie du Moto Guzzi Garage, le catalogue de pièces de la marque s’est fortement etoffé.  Permettant d’avoir des éléments « Plug N’Play » de bonne facture.

Regardez ce petit scrambler par exemple…

20150305_172110

Au fur et à mesure des 4 articles, nous dévoilerons les avancées sur la moto, des astuces et bien évidemment les galères avec pour objectif :

La terminer pour le ride du Wheels and Waves !