Qui ne s’est jamais perdu ?

Alors c est sur que certains vont me dire que c est en se plantant de routes , qu’ils ont découvert des endroits fabuleux, d’une beauté rare, avec un bitume parfait et des torrents de bières …

Perso, quand je me perds et que je m’y reprends à 10 fois a vérifier sur mon portable si c était à gauche ou à droite qu’il fallait aller, ca a tendance à me crisper !

Du coup, le test du TomTom Rider intervenait à point. Et c’est après plus de 2800 km, que je peux vous délivrer mon avis !

Tout d’abord , a l’ouverture de la boite, le GPS est gros ! Ca signifie un grand écran et une bonne visibilité. Par contre niveau design, c est pas ca. C’est mastoc, plutôt lourd. Faisons abstention de ce point, ce que on lui demande c’est de nous guider !

4H10 - Tomtom rider-6

 

Impatient, je le lance, rentre de manière instinctive une adresse et j’attends …. Puis j’attends,… je me déplace à l’extérieur…. J’attends …..

Au bout de 15mn, toujours rien ! Je suis en périphérie de paris et le GPS cherche obstinément un satellite pour arriver à se connecter et indiquer la route… Je me dis que ca vient peut etre d’où je suis (oui on invente toujours des raisons débiles dans ces moments là), le met dans mon sac à dos, puis je roule une 10 aine de kilomètres avant de revérifier….. Toujours rien….

Furax, je rentre chez moi. Commence à regarder les forums et là malheur ! il semblerait que ce soit un problème assez fréquent.

J’empoigne le cable usb fourni avec, prends mon mal en patience, fais toutes les mises à jour nécessaires, le charge au maximum et decide de refaire un essai. Cette fois ci, je le laisse posé sur le rebord du balcon, durant une petite heure. Résultat ? concluant !

Bon ca commence très mal mais bon il faut lui laisser sa chance.

 

J’ai roulé avec en ville, sur de grands axes, dans des coins paumés, de jour, de nuit, sous la pluie, et voici l’avis de 4H10 :

 

  • Le système de fixation

Massif mais efficace. Le système de double-rotules permet de bien l’orienter. Par contre, attention sur les motos carénées (bracelets) ou celles aux petits guidons, il faut pas mal de place pour reussir à le fixer correctement. J’en connais certains qui ont préféré la solution « scotch et coincé entre le compteur et la clé de contact » …..

Le GPS s’enlève facilement du système de fixation. Cela prend 1 seconde et le rappel à l’écran , évite de l’oublier au risque de se le faire piquer.

4H10 - Tomtom rider-3

4H10 - Tomtom rider-1

4H10 - Tomtom rider-4

 

  • La navigation

Une fois cette mise en route laborieuse, je n’ai pas recontré d’autres soucis majeurs. Les routes sont bien indiquées, c’est clair, pas de chichi. En ville, la precision est correcte mais il faut anticiper au maximum pour ne pas tourner trop tard. Le principal inconvénient réside dans le son. Avec le casque, vous n’entendez rien. Il existe bien la solution du casque avec oreillette bluetooth mais bon là ca commence a devenir compliqué et cher juste pour se guider…

Autre incidence, comme vous n’entendez rien, vous avez tendance à le regarder toutes les 5 secondes et forcément votre attention n’est plus sur la route ! Ca m’a voulu quelques freinages appuyés et autres inattentions …

A part ca, 2 fois il n’a pas reconnu les routes empruntées ou indiquait qu’il fallait aller a droite alors qu’un panneau de signalisation indiquait le parfait contraire mais globalement ce fut concluant.

Bonne surprise, le tactile fonctionne TRES bien avec des gants ! Par contre, il faut vraiment s’arrêter pour programmer un nouvel itinéraire, ce sera mieux pour votre sécurité 😉

 

  • Le mode « petites routes »

Ce mode permet de vous diriger vers des itinéraires bis remplis de virolos. L’idée est plus que géniale. Dans la réalité, c’est la loterie.

Souvent, ce sont des routes que vous n’auraient jamais prises ! Et il arrive que l’on se retrouve dans des itinéraires tops !

Par contre, parfois, ces sont des voies secondaires avec une visibilité faible et/ou un goudron bien amoché. Du coup, le plaisir est gaché.

4H10 - Tomtom rider-7

  • L’autonomie

Le GPS est fourni avec une connectique permettant de le relier au + et au – de la batterie. Les motos anciennes et l’électricité vous savez ce que ca donne hein 😉

Du coup, j’ai préféré éviter de tenter le diable et n’ai fonctionné que sur la batterie. En moyenne, ca tient 2 bonnes heures ! Largement assez dans une grande majorité des cas.

  • Autres avantages

Il est possible de pré-charger des itinéraires dessus. Avec une manip peu compliquée, on peut venir récupérer un parcours crée sur google maps et l’intégrer au GPS. Good news !

Pour avoir été rincé plusieurs fois par la pluie, aucun problème à signaler.

 

4H10 - Tomtom rider-2

 

  • BILAN

Le Tomtom rider est une bonne solution pour se guider en 2 roues. Il est clairement plus pratique que beau, à cause du système de fixation efficace mais terriblement gros !

Le mode « routes sinueuses » est un peu au petit bonheur la chance, mais le fait de découvrir des itinéraires sympathiques sur des trajets du quotidien est agréable.

Bref, si vous en avez les moyens, c’est un bon investissement  (prix de vente moyen 350 €  aie ! ) sinon continuez d’utiliser le GPS de votre téléphone et cherchez des itinéraires sur internet . Pour les puristes, la bonne vieille carte à l’ancienne  est moins pratique mais avec du temps aussi efficace !