Il faut l’avouer, on passe des heures à fouiner sur le net…

Et parfois, on tombe sur des pépites, telle la 1977 Honda of Marco Luk…

Né à Edmonton, Luk a passé sa jeunesse à skater (comme pas mal d’entre nous). Laissé au bout d’un moment, la juste évolution était la moto.

Il reussit à trouver une vieille honda CB750 F2, en pas trop mauvais état, la ramena chez lui  et sans quasiment aucune notion de mécanique décida de laisser libre court à son imagination fortement liée à la culture punk.

Dans ces cas là, Internet est une bonne mine d’informations et permet de résoudre pas mal de problèmes.

Il ne voulait surtout pas en parler à ses amis . Pourquoi ? Tout simplement pour ne pas se faire influencer avec les traditionnels  » et ça pourquoi tu le mets comme ça ? Ah oui, j’aurais pas fait ça comme ça ? »

Avouez que on va l’a tous déjà dit 😉

Ses inspirations sont venues des  prepas des Wrenchmonkees et autres  du type Gravel Crew : une moto basse,  des couleurs sobres, de la créativité, le tout soupoudré d’un grain de folie et de punk.

Luk honda - 4H10.com-7

Luk honda - 4H10.com-2

Luk honda - 4H10.com-10

Parmi les principales modifications, il installa :

– Low Clubman Handlebar

– Amortisseurs raccourcis

– Bras oscillant rallongé

Reservoir Super Hawk des années 60

– Tubes de 750 et ressorts raccourcis dans fourreaux de 550

– Selle découpée dans un bout de mousse et recouverte d’un de ses vieux jeans (avec la pochette à l’arrière pour y glisser ses papiers)

– Sabot maison (les échappements étaient tellement bas qu’il a pas eu le choix)

– Poignées et hauts de fourches recouverts de grippes mains de hockey.

– Et une bonne couche de peinture noire mat par dessus tout ca.

Les roues d’origine « Comstar » n’étant pas terribles, et sans le ressources financières pour passer sur des roues à rayons, il les cacha derrière des plats à pizza ! Oui des plats à pizza ! Cette idée est totalement géniale !

Luk honda - 4H10.com-11

Luk honda - 4H10.com-5

Luk honda - 4H10.com-4

 

Et c’est exactement ça qui me plait ! On a tendance à l’oublier mais la créativité et l’ingéniosité sont les clés d’une prepa réussie. Pas besoin de dépenser des milliers d’euros, une moto ça se construit suivant ses envies, son budget et sa folie. (Ca me rappelle une de mes prépas arrière de selle avec un couvercle de poubelle …)

C’est sur, les finitions doivent etre dégeu et je parle pas de la fiabilité ….mais pour une fois on assiste pas à la 200 eme prepa quasi-similaire …