Comme l’envie de me préparer un scrambler me chauffe de plus en plus, j’en ai forcement quelques uns en tête…

Le plus célèbre, et sans doute également le plus connu, est lié à une image ayant fait le tour du monde. Je parle de la couverture de Sports Illustrated du 23 aout 1971 : Mc Queen sur une Husqvarna.

Egalement appelée « Husky » pour les intimes, avec son réservoir chrome et rouge, et en plus d’être magnifique, elle fut une véritable révolution dans le championnat Motocross Américain dans les années 1960.
Plombé par les trop lourdes Harley Davidson, Triumph et BSA (mais pourtant bien belles !), Edison Dye a décidé de dépoussiérer le milieu.

La révolution était en marche !

Lors d’un voyage en Europe, Dye s’intéressa au championnat composé de machines plus légères, 2 temps, en totale opposition avec ce qu’il se passait de l’autre coté de l’atlantique. Le constructeur suédois se démarquait particulièrement grâce à son moteur en alliage léger et sa ligne d’échappement unique. Dye demanda à la légende moto Malcolm Smith de prendre une « Husky » et de la mettre à l’épreuve.

Après le rapport de Smith, il prit une décision majeure qui allait bouleverser comme jamais le monde Américain de motocross, il devint l’importateur officiel Husqvarna…

 

[list_square] [li]Mc Queen & Husqvarna[/li][/list_square]Figure incontournable des années 70, acteur le mieux payé du cinéma américain et par conséquent du monde, vouant une véritable obsession pour les sports mécaniques lié à une collection de voitures de sports et de motos exceptionnelle, Mc Queen était (et est toujours) incontournable !

Forcément, quand il délaissa sa Triumph pour la Husqvarna 400 cross, elle devint la nouvelle référence.

Mais son rôle principal et sa notoriété fut acquise dans un film, réalisé par Bruce Brown, nous ayant tous marqué et depuis devenu un classique, « On any Sunday »

A suivre…